David Grégoire, officier pour le service des incendies de Nantes, a expliqué que des flammes d’au moins quatre pieds sortaient de la cheminée de la locomotive, dont le moteur avait été éteint par un bouton d’urgence placé à l’extérieur de l’engin.
David Grégoire, officier pour le service des incendies de Nantes, a expliqué que des flammes d’au moins quatre pieds sortaient de la cheminée de la locomotive, dont le moteur avait été éteint par un bouton d’urgence placé à l’extérieur de l’engin.

Un employé de la MMA a félicité les pompiers de Nantes

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
L’officier qui a assuré le commandement des pompiers de Nantes pour éteindre le feu de la locomotive de tête du convoi ferroviaire stationné à Nantes le 5 juillet 2013 a été félicité par un employé de la Montréal, Maine & Atlantic (MMA) pour leur intervention.