Un policier et un employé de la Microbrasserie La Memphré ont reçu des menaces de mort tôt dimanche matin à Magog.

Un employé de La Memphré et un policier menacés de mort

Les agents de la Régie de police Memphrémagog (RPM) ont dû intervenir à la Microbrasserie La Memphré, dans la nuit de samedi à dimanche, alors que Yves Dagenais, un homme de 31 ans, a menacé de mort un employé en brandissant un canif. Un peu plus tard, le même individu a également menacé de mort un policier venu procéder à son arrestation.

Le suspect avait été expulsé des lieux en raison de son comportement et de son état, puisqu’il était fortement intoxiqué. Peu avant la fermeture du bar, vers 2 h 40, l’individu avait été invité à quitter l’établissement.

« Il aurait d’abord collaboré, mais une fois sur le trottoir, il serait devenu agressif. C’est à ce moment qu’il aurait sorti son canif et menacé de mort l’employé du bar qui l’avait accompagné. Il a quitté lorsqu’il a compris que les policiers avaient été appelés », mentionne Mickaël Laroche, relationniste à la RPM.

L’individu, qui possède un lourd passé judiciaire, notamment en matière de violence, a vite été localisé par les agents de la paix. Il aurait résisté à son arrestation. « Il a même menacé de tuer un des policiers », soutient l’agent Laroche.

L’homme a comparu au palais de justice de Sherbrooke lundi sous des accusations de voies de faits armées, d’avoir proféré des menaces de causer la mort ou des lésions corporelles, d’intimidation à une personne du système judiciaire et de bris de probation concernant un dossier antérieur. En effet, il avait des conditions à respecter, dont celles de ne pas troubler l’ordre public et d’avoir une bonne conduite.

État d’ébriété

Les policiers de Magog ont eu une nuit occupée dimanche, puisqu’avant d’intervenir à La Memphré, ils avaient procédé à l’arrestation d’un homme de 25 ans pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. L’homme du Canton de Stanstead circulait sur la rue Merry Sud à Magog avant d’être intercepté dans la cour du restaurant McDonald.

Le suspect a été amené au poste de police où il a échoué l’alcootest. Il a soufflé près du double de la limite permise.

L’homme qui ne possède aucun antécédent fera donc face à une accusation criminelle pour conduite avec les capacités affaiblies, en plus de voir son permis de conduire suspendu pour une période de 90 jours.

À noter que lors de la fouille de l’individu, un sachet contenant une petite quantité de substance blanche a été saisi. Cette substance, qui semblait être de la cocaïne, sera envoyée pour analyse et une éventuelle accusation de possession de cocaïne pourrait s’ajouter.