Un camionneur a perdu la vie quand son véhicule est tombé d’un viaduc en bordure du boulevard Poirier, à Magog, vendredi en fin de matinée.

Un camionneur perd la vie dans une embardée

Un camion semi-remorque a fait une embardée spectaculaire, vendredi vers 11 h 30, en bordure du boulevard Poirier, à Magog. Habitant la Rive-Sud, le conducteur du véhicule a perdu la vie.

L’accident s’est produit à la sortie 32 de l’autoroute 55, un endroit habituellement peu propice aux accidents. Le camion, qui transportait un chargement de copeaux de bois, venait tout juste de quitter l’autoroute, en direction sud, quand l’accident est survenu.

« Au lieu d’arrêter au stop après être sorti de la 55, le véhicule a continué tout droit. Il a foncé dans le garde-fou et dans deux poteaux électriques avant de se renverser dans le fossé près de la voie ferrée voisine. Son chargement s’est en partie répandu au sol », affirme le lieutenant Sylvain Guay, porte-parole de la Régie de police Memphrémagog.

Puisque des débris se sont aussi retrouvés sur la voie ferrée, les services d’urgence ont demandé l’interruption du transport par train sur le tronçon de rails touché. La circulation automobile a également été interrompue dans le secteur concerné.

À toute vitesse

Selon les informations transmises par des témoins de la scène, le véhicule n’aurait jamais ralenti en arrivant à l’arrêt. Trois hypothèses sont avancées pour expliquer le comportement du camion : son conducteur a eu un malaise, il s’est endormi ou alors un bris mécanique a empêché la victime de freiner.

Pour éliminer la possibilité qu’un bris ait été à l’origine de l’accident, une expertise mécanique sera réalisée. Une autopsie sera par ailleurs menée afin de savoir si le camionneur a été victime d’un malaise.  

À leur arrivée sur les lieux de l’accident, les services d’urgence ont dû s’assurer qu’ils pourraient porter assistance sécuritairement au camionneur. Des fils électriques se trouvaient notamment sur le véhicule après l’impact. Le décès du conducteur du véhicule lourd a été constaté à l’hôpital de Magog.

Le courant a été interrompu pendant une partie de la journée, vendredi, dans le secteur du parc industriel. Plusieurs travailleurs ont mis l’épaule à la roue pour que le courant soit rétabli, quelques heures plus tard, et que le véhicule puisse être replacé sur ses roues puis remorqué.