Les équipements d’une valeur de 3 à 4 millions $ de même qu’une partie de la production de foin ont été détruits par les flammes.
Les équipements d’une valeur de 3 à 4 millions $ de même qu’une partie de la production de foin ont été détruits par les flammes.

Un bâtiment et 4 M$ d’équipement brûlent

Le bâtiment de la ferme Madeléo à Cookshire-Eaton et tout l’équipement qui s’y trouvait a été la proie des flammes.

« C’est fou. Nous n’avons pas eu le temps de ne rien sauver. Nous avons sorti à peine cinq balles de foin, puis il y avait plein de fumée. Je suis sorti du bâtiment et dix minutes plus tard quand je suis revenu, le feu était pris à la grandeur. »

Devant les décombres du vaste bâtiment en forme de « L » qui fumait encore devant lui, Samuel Clément avait peine à croire le résultat dévastateur de l’incendie qui a pris naissance jeudi vers 10 h sur la route 251 dans le secteur Johnville.

Les équipements d’une valeur de 3 à 4 millions $ de même qu’une partie de la production de foin ont été détruits par les flammes. Faucheuse, tracteurs, divers véhicules, atelier mécanique et une partie des récentes récoltes ont été la proie des flammes. Il n’y avait pas d’animaux dans le bâtiment.

Le propriétaire de la ferme Madeléo Daniel Clément a été incommodé par la fumée. Il a été soigné par les ambulanciers paramédicaux qui se sont rendus sur place. « Les assurances ne réussiront jamais à rembourser la valeur de ce que nous avions. Il y a la valeur monétaire, mais aussi tout le temps que nous avons investi. J’avais un vieux ski-doo 1979 qui était en très bon état ou un vieux tracteur que je ne pourrai jamais retrouver. J’étais allé démanteler de la tuyauterie pour me partir une érablière. J’avais passé une semaine à tout défaire. Ce sont plein de petites affaires que je perds qui fait en sorte que ce n’est pas un évènement facile à vivre », signale Samuel Clément.

« Plusieurs heures de travail »

Ce dernier explique que la ferme de la route 251 a été fondée par son ancêtre en 1844. C’est avec son père qu’il avait bâti le vaste bâtiment de 500 pieds sur 60 pieds au tournant des années 2000. « Il y avait eu une tempête de vent dans le secteur de Johnville en 1999. Le bâtiment avait levé. Nous avions passé plusieurs heures à bâtir le bâtiment qui a brulé aujourd’hui (jeudi). Ce sont plusieurs heures de travail qui partent en fumée », mentionne Samuel Clément.

La ferme Madeléo fournit environ 150 à 200 clients notamment en Beauce et en Estrie. « Nous allons rebâtir, mais il faudra y mettre beaucoup de travail. Le printemps va revenir assez vite et il faudra mettre la production en marche », signale Samuel Clément.

À l’arrivée des pompiers du Service de sécurité incendie de l’agglomération de Cookshire-Eaton, les flammes sortaient du bâtiment de ferme. « Les premiers pompiers arrivés ont constaté l’embrasement à 50 pour cent du bâtiment. On a essayé de sauver une section du bâtiment où il y avait un entreposage de foin important. Mais nous n’avons pas été capables. Nous avons demandé l’assistance de la régie intermunicipale d’East Angus et des pompiers de Compton. Nous étions une trentaine de pompiers », mentionne le directeur du Service de sécurité incendie de Cookshire-Eaton, Éric Cloutier. 

Il confirme que le bâtiment agricole est une perte totale. « Notre enquêteur commence son analyse de la scène. Il faudra plusieurs heures pour déterminer la cause », signale le directeur Cloutier.