Un autre employé de Limocar pris en défaut

Un autre employé de la firme Limocar a été remarqué alors qu'il ne gardait pas toute son attention sur sa conduite. Cette fois, c'est un conducteur d'un autocar circulant entre Magog et Montréal qui textait au volant.
Sa conduite a été filmée à son insu par une passagère.
« Nous venons d'être mis au fait de la situation », a déclaré lundi midi Marie-France Laurin, directrice de la gestion de la marque, des affaires publiques et du développement stratégique chez Transdev, société qui dirige les opérations de Limocar.
« Nous allons le rencontrer pour savoir ce qui s'est passé. À la lumière de notre enquête, une décision sera prise. Nous allons agir en conséquence. »
Mme Laurin ajoute que le conducteur en question, un employé de longue date, n'était pas au travail lundi matin.
Dans la vidéo dont TVA Nouvelles a reçu une copie, on voit le conducteur en train de texter au volant, alors son autocar parti de Magog roule vers Montréal. Téléphone à la main, il quitte la route des yeux pour regarder son appareil.
On peut le voir aussi lâcher le volant pour toucher l'écran de son appareil intelligent.
Numériser des billets
En mai, Limocar a suspendu une conductrice à la suite de la parution d'une vidéo sur Facebook la montrant distraite par un appareil électronique au volant. On voyait quitter à plusieurs reprises la chaussée des yeux pour regarder l'appareil pour numériser les billets d'embarquement de passagers, une tâche qui doit être faite lorsque le véhicule est arrêté.
Marie-France Laurin confirme que la conductrice a effectivement été suspendue, mais ajoute que les informations sur la suite des choses étaient gardées « entre la compagnie et son employée ».
Dans les deux cas, explique-t-elle, la simple loi du Code de la sécurité routière s'applique.