Un ancien footballeur du Rouge & Or encore devant le tribunal

Sherbrooke — Condamné l’année dernière pour deux incendies criminels allumés à Sherbrooke, un ancien footballeur qui a porté les couleurs du Rouge & Or de l’Université Laval a encore des démêlés avec la justice.

Devant le tribunal, vendredi, Chadrick Tchanga-Henry a été déclaré apte à faire face aux accusations criminelles déposées contre lui.

La juge Danielle Côté de la Cour du Québec lui a imposé des conditions afin qu’il puisse être remis en liberté.

Il devra notamment entreprendre du suivi au Centre de réadaptation en dépendance de l’Estrie.

C’est une psychose toxique causée par la consommation de cannabis qui était à l’origine de deux épisodes d’incendies criminels allumés dans les résidences de l’Université de Sherbrooke puis dans une maison de chambre du boulevard Jacques-Cartier en décembre 2018.

Après avoir purgé sa peine dans cette affaire, Tchanga-Henry a brisé ses conditions de probation qui l’ont conduit à nouveau derrière les barreaux à la fin de 2019.

Il aurait alors menacé un agent d’intervention. Des accusations en ce sens ont été déposées contre lui. Le 24 avril dernier, il a été arrêté par le Service de police de Sherbrooke à la suite d’une introduction par effraction dans une résidence.

Il était détenu depuis une semaine lorsqu’il a été libéré, vendredi.

Son avocat Me Benoit Gagnon de l’aide juridique avait demandé que son client subisse une évaluation psychiatrique.

Étudiant athlète qui a joué au niveau universitaire pour le Rouge et Or de l’Université Laval en 2016 et 2017, Chadrick Tchanga-Henry s’est établi à Sherbrooke pour poursuivre ses études.

Après une deuxième année comme porte-couleur de l’une des puissances du football universitaire canadien avec qui il a gagné la Coupe Vanier en 2016, puis s’est incliné en finale en 2017, Henry a quitté l’équipe au début 2018.

Des problèmes personnels l’ont plongé dans la consommation de cannabis. Cette substance a déclenché chez Henry les symptômes de psychose toxique.