Trois automobilistes devront aller s’expliquer devant un juge à ce sujet pour avoir conduit leur véhicule avec les capacités affaiblies.

Trois cas d’alcool au volant en pleine période de confinement

Si les consignes d’isolement social imposées depuis une dizaine de jours par le gouvernement semblent difficiles à comprendre pour certains, d’autres ne comprennent toujours pas la législation pourtant en vigueur depuis plusieurs années concernant l’alcool au volant.

Trois automobilistes devront aller s’expliquer devant un juge à ce sujet pour avoir conduit leur véhicule avec les capacités affaiblies.

Ces chauffards interceptés par les patrouilleurs de la Sûreté du Québec de la MRC des Sources au cours des derniers jours dépassaient de deux, trois et même quatre fois la limite légale pour conduire.

Lundi, un automobiliste a effectué une sortie de route à Wotton alors qu’il conduisait son véhicule après avoir bu.

Les policiers, qui sont intervenus sur les lieux de l’accident qu’il a causé, l’ont soumis à l’alcootest. Le conducteur a enregistré un taux d’alcoolémie dépassant de deux fois la limite permise par la loi.

Vendredi dernier, les patrouilleurs de la MRC des Sources de la SQ étaient intervenus pour une sortie de route à l’intersection du boulevard Olivier et de la rue Laurier à Asbestos.

Cette fois, le chauffard a enregistré un taux d’alcoolémie de près de quatre fois la limite de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang, soit près de 320 mg d’alcool par 100 ml de sang.

Enfin, le 15 mars dernier, un automobiliste arrêté pour une infraction au Code de la sécurité routière dépassait de trois fois la limite permise par la loi. Cette intervention a été réalisée vers 20 h, à l’intersection du boulevard Simoneau et de la 1ère Avenue à Asbestos.

Dans un communiqué, la SQ rappelle que la capacité de conduite affaiblie demeure l’une des causes principales des collisions mortelles au Québec.