Tragédie de Lac-Mégantic : c'est le jour du choix du jury

C'est jour de choix du jury au palais de justice de Sherbrooke au procès de Thomas Harding, Jean Demaître et Richard Labrie plus de quatre ans après les événements de Lac-Mégantic.
Jean Demaître et Richard Labrie en discussion au palais de justice de Sherbrooke.
Les quatorze jurés seront choisis parmi un panel de 300 citoyens du district judiciaire de Saint-François afin de juger les accusations portées à la suite du déraillement de train de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) à Lac-Mégantic.
Ces candidats jurés sont convoqués pour une deuxième fois, vendredi, au palais de justice de Sherbrooke dans la cause de Thomas Harding, Jean Demaître et Richard Labrie qui sont accusés de négligence criminelle causant la mort de 47 personnes le 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic.
1700 personnes convoquées
Au cours des trois dernières semaines, 1700 personnes ont été convoquées, puis ont défilé devant le juge Gaétan Dumas de la Cour supérieure. L'objectif de ces huit journées de sélection préliminaires était de déterminer si ces candidats jurés étaient bilingues étant donné que le procès se déroulera en français et en anglais.
Le juge a aussi procédé aux exemptions des personnes qui ne peuvent faire partie d'un jury en fonction de la loi ou de justifications déterminées recevables. Les candidats qui connaissaient des personnes impliquées, des témoins ou des victimes de la tragédie, ont aussi été exclus de la liste des candidats potentiels.
Au hasard
Le choix du jury parmi les 300 candidats bilingues, vendredi, se fera au hasard.
Les avocats de chacun des accusés Me Thomas Walsh et Me Charles Shearson pour Thomas Harding, Me Gaétan Bourassa pour Jean Demaître ainsi que Me Guy Poupart et Me Sarah-Nicole Tricoche pour Richard Labrie pourront exclure chacun 14 candidats jurés qui se présenteront devant le tribunal. La poursuite pourra faire la même chose pour chacun des accusés et disposera donc de 42 exclusions de candidats jurés.
À la fin du procès prévu jusqu'en décembre prochain, le jury sera appelé à déterminer de l'accusation suivante de façon unanime hors de tout doute raisonnable : « Entre le 4 juillet 2013 et le 6 juillet 2013, à Farnham, à Nantes et à Lac-Mégantic et ailleurs au Québec ont, par négligence criminelle, causé la mort de 47 personnes, soit par les omissions ou en raison des actions posées lors de la supervision, l'exploitation, l'opération ou la sécurisation du train de pétrole numéro 2 (train block oil L) ».
La preuve de la poursuite menée par les procureurs aux poursuites criminelles et pénales Me Véronique Beauchamp, Me Sacha Blais, Me Jasmine Guillaume et Me Marie-Ève Phaneuf doit commencer le 2 octobre prochain.
Ce sera ensuite la preuve de la défense.
Le procès sera entendu par les quatorze jurés, mais un maximum de douze d'entre eux sera choisi au hasard à la fin du procès pour le délibéré et la décision.