Tournée de vols qualifiés: les braqueurs de véhicules restent détenus

Sherbrooke — Les deux individus qui ont effectué une tournée de vols qualifiés à travers la région, dimanche, devront maintenant prouver qu’ils peuvent être remis en liberté.

À la suite de leur arrestation à Chesterville dans les Bois-Francs après une série de vols qualifiés dans sept localités de la région, Kevyn Gagné, 33 ans, et Bruno Thériault, 36 ans, se sont retrouvés, lundi, devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.

À LIRE AUSSIChasse aux voleurs à travers l’Estrie

Dans les faits, les deux individus dans la trentaine étaient détenus au poste de police de la Sûreté du Québec à Victoriaville où ils ont enregistré leur comparution par téléphone.

Leur série de vols pourrait leur valoir une longue peine d’incarcération étant donné que les faits allégués du vol d’un véhicule sur le chemin Pinard à Stoke avec une arme à feu entraînent une peine minimale de cinq ans de prison.

Lors du vol d’un véhicule, les deux individus auraient tiré des coups de feu dans les airs. Ils auraient ensuite pris la fuite avec le véhicule volé.

Thériault et Gagné ont visité le Walmart de Sherbrooke en début de journée où ils ont volé de la marchandise.

Ils ont tenté de voler des bijoux à la bijouterie Lussier de Windsor. C’est l’ancien propriétaire du commerce, Claude Lussier, qui a surpris les voleurs. En criant, il les a fait fuir.

Les suspects se seraient aussi rendu sur le chemin Galipeau à Ascot Corner où ils auraient braqué une arme à feu et fait un délit de fuite avec un véhicule.

Leur cavale s’est aussi poursuivie sur le chemin Victoria à Scotstown où ils ont effectué un vol qualifié pour des cigarettes et de l’argent.

Sur la rue Saint-Janvier à Weedon, ils auraient effectué un vol qualifié avec une arme à feu avant de se diriger vers Saints-Martyrs-Canadiens où ils auraient réalisé le vol qualifié d’un autre véhicule.

Bruno Thériault et Kevyn Gagné ont été arrêtés à Chesterville par le Groupe d’intervention tactique de la SQ.

Le procureur aux poursuites criminelles Me Louis Fouquet a porté une série d’accusations allant de vols qualifiés, à avoir braqué une arme à feu, déchargé une arme à feu et utilisation négligente d’une arme à feu. Étant donné que l’enquête de la SQ se poursuit, d’autres accusations devraient être déposées.

L’avocat de la défense Me Christian Raymond a remis les dossiers des deux accusés au 12 juin prochain.

Les individus qui possèdent des antécédents judiciaires restent détenus au moins jusqu’à ce moment.