Antoni Bergeron est accusé d’agression sexuelle et de tentative de meurtre en tentant de noyer sa victime à Danville.

Tentative de meurtre par noyade: impasse dans le dossier de Bergeron

Le dossier d’Antoni Bergeron se trouve dans une impasse.

C’est en ces termes que l’avocat de la défense Me Benoit Gagnon de l’aide juridique a décrit la situation, jeudi, au juge Éric Vanchestein de la Cour du Québec.

Antoni Bergeron est accusé d’agression sexuelle et de tentative de meurtre en tentant de noyer sa victime à Danville. L’homme de 25 ans est détenu depuis le début du mois de décembre après avoir fait vivre une nuit d’horreur à une femme de 33 ans.

En pesant ses mots, Me Gagnon a mentionné qu’il était toujours en attente d’éléments de preuve concernant certaines informations médiatisées en décembre 2017 dans le dossier de Bergeron.

Antoni Bergeron

« Ces informations pourraient avoir un impact et être utilisées dans le cadre d’une éventuelle enquête sur remise en liberté », a indiqué Me Gagnon.

À la mi-décembre, la Sûreté du Québec avait annoncé qu’une seconde victime s’était manifestée en lien avec une agression sexuelle qui serait survenue à Québec au cours de l’automne.

La Sûreté du Québec cherche à relier Bergeron à d’autres gestes semblables qui auraient été commis au cours des derniers mois. La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre n’a pas précisé que les éléments de preuve concernaient cette déclaration.

« Les nouveaux éléments demandés par Me Gagnon ne sont pas en mesure d’être communiqués. Je ne peux divulguer ce qui en ressort. Je pourrais en informer un juge à huis clos », a précisé la procureure aux poursuites criminelles, Me Joanny Saint-Pierre.

Étant donné que le dossier se trouve encore au point de départ, c’est-à-dire au stade de l’enquête sur remise en liberté, le juge Vanchestein a insisté pour que le dossier progresse.

« Soyez assurés que nous sommes en constantes discussions », a indiqué Me Benoit Gagnon qui a reçu rapport d’expertise biologique dans ce dossier remis au 13 avril prochain.

C’est en réponse à une annonce placée sur le site Kijiji que l’agresseur s’est rendu chez celle qui deviendra sa victime. Bergeron se serait présenté au domicile de Danville où il y avait une chambre à louer.

L’individu de 25 ans aurait pris la fuite dans le véhicule de la victime, ce qui a permis à la police de le retrouver à Warwick.