Le Gatinois accusé de tentative de meurtre à la machette sur sa conjointe change d’avocat.

Tentative de meurtre à la machette: le suspect change d’avocat

Le Gatinois accusé de tentative de meurtre à la machette sur sa conjointe change d’avocat.

Jean Magambo comparaissait lundi, pour la deuxième fois depuis son arrestation de la semaine dernière. L’homme de 54 ans a été arrêté dans la nuit du 26 au 27 mars, sur la rue Davidson Ouest, à Gatineau.

Selon les premiers éléments de l’enquête policière, le suspect aurait asséné des coups de machette à la femme, qui a dû être plongée dans un coma artificiel à l’hôpital.

L’avocat de l’Aide juridique, Daniel Cyr, a indiqué au tribunal, lundi, que le dossier était désormais confié à Me Mélina Cham. La procureure de la Couronne, Me Isabelle Bouchard, lui a remis la preuve. «La preuve est volumineuse, a précisé Me Bouchard au juge Serge Laurin. Ce sont plusieurs CD et DVD, entre autres.» Me Cham aura besoin de quelques jours pour prendre connaissance de cette preuve recueillie par la police de Gatineau. Le dossier a été remis au 10 avril.

Son client, qui a comparu par visioconférence depuis la prison de Gatineau, était plus animé que lors de sa première comparution, la semaine dernière. Pour l’instant, Mugambo reste derrière les barreaux en attendant la suite des procédures judiciaires.

Le tribunal a répété au prévenu qu’il ne pouvait entrer en contact avec sa présumée victime et trois autres individus, dont les identités ne peuvent être révélées, selon une ordonnance de non-publication.

La femme, grièvement blessée, a été atteinte à au moins une reprise à la tête. Elle souffrait aussi de blessures importantes aux bras et au haut du corps, la semaine dernière.

Selon l’acte d’accusation, Jean Magambo aurait asséné des coups de machette à la victime, et proféré des menaces de tuer ou de causer des blessures importantes à trois autres personnes.

Un chef de harcèlement criminel a aussi été déposé.