Élisabeth Savoie

Tentative de meurtre : Élisabeth Savoie apte à affronter le processus judiciaire

Accusée de tentative de meurtre de son colocataire, Élisabeth Savoie est apte à affronter le processus judiciaire.

Elle a comparu officiellement, lundi, devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québecpour être accusée de l'une des plus graves accusations du Code criminel.

À la lumière du rapport psychiatrique relatif à sa capacité d'affronter le processus judiciaire, la juge Desgens de la Cour du Québec l'a déclarée apte.

L'avocat de la défense Me Patrick Fréchette et le procureur aux poursuites criminelles Me Claude Robitaille ont reporté le dossier au 22 novembre pour l'enquête sur remise en liberté.

Élisabeth Savoie aurait poignardé au cou un homme de 62 ans dans son domicile de l'est de Sherbrooke.

C'est une accusation d'avoir tenté de causer la mort en poignardant au cou et au corps son colocataire sur la rue Eymard qui a été autorisée contre la femme de 29 ans.

Une dispute a éclaté entre le sexagénaire et sa colocataire dans leur logement de la rue Eymard, vers 17 h 20, le 13 novembre dernier.

Les policiers ont reçu un appel 9-1-1 concernant une bagarre dans un logement.

À l'arrivée des policiers, une femme était couverte de sang et un homme se tenait le cou à deux mains en affirmant qu'une femme venait de le poignarder.

La victime dans cette affaire est hors de danger.

La femme de 29 ans, bien connue des milieux policiers, a été arrêtée sur place.