L'incendie s'est déclaré un peu après 9 h, lundi matin, dans un immeuble de la rue Gervais à Sherbrooke.
L'incendie s'est déclaré un peu après 9 h, lundi matin, dans un immeuble de la rue Gervais à Sherbrooke.

Témoin d’un incendie criminel au premier matin dans son logement

Pour le premier matin dans son nouveau logement à Sherbrooke, William Boutin ne s’attendait pas à être témoin d’une scène d’incendie criminel.

Encore moins de tomber face à face avec celui qui aurait allumé l’incendie du logement situé sous le sien au 2940 de la rue Gervais à Sherbrooke.

Un peu après 9 h, lundi matin, le nouveau locataire d’un logis du deuxième étage a entendu du bruit provenant du palier inférieur.

« J’ai entendu du bruit dans le logement d’en bas. J’étais au courant que le locataire de ce logement s’était fait mettre dehors. Il devait donc n’y avoir personne », explique William Boutin.

Ce dernier est sorti à l’extérieur pour voir ce qui se passait.

« J’ai vu un monsieur qui sortait de l’appartement d’en bas. Je n’ai fait aucun lien. Je lui ai demandé s’il habitait en bas. Il m’a dit que c’était son chum de gars qui restait là, puis il est parti assez vite, sans rien dire », relate William Boutin.

William Boutin

Ce dernier est retourné à ses occupations. Mais quelques instants plus tard, il a aperçu de la fumée sortant du logement en dessous de chez lui.

Les voisins Marie-Christine Dubé et Cédrick Verdo ont aussi aperçu cette fumée.

« Ça ne sentait vraiment pas bon. Il y avait de la fumée qui sortait du logement d’en bas », explique Cédrick Verdo.

« Une grosse fumée noire et ça pétillait », ajoute Marie-Christine Dubé.

William Boutin a immédiatement contacté le 9-1-1.

« J’ai couru dans la rue pour voir si jamais je pouvais retrouver le monsieur que je venais de croiser. C’était évident qu’il avait allumé le feu. Ça fait bizarre de se réveiller dans un nouveau logement et d’être obligé de partir à la course après quelqu’un parce qu’il y a un feu en bas de chez vous. Il avait l’air d’un tout croche », témoigne William Boutin.

Pendant qu’une vingtaine de pompiers du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke tentaient de circonscrire les flammes pour limiter les dégâts, les patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke avaient entrepris de retrouver le suspect.

Devant l’école primaire Champlain sur la rue Galt Ouest, des patrouilleurs questionnaient des passants. 

Un individu a été interpellé par le SPS à la suite de cet incendie de la rue Gervais.

« Un témoin a aperçu un homme qui sortait du logement où l’incendie a commencé. Nous avons toutes les raisons de croire que c’est un incendie criminel. Nos enquêteurs vont valider les pistes concernant le suspect qui a été aperçu sur les lieux », explique le porte-parole du SPS, Samuel Ducharme.

David Miville-Deschêsnes arrivait de sa promenade matinale lorsqu’il a constaté la présence des pompiers à l’immeuble où il réside.

« Je m’attendais à prendre mon café tranquille et j’arrive sur les lieux d’un incendie chez nous. Ça fait à peine un mois que je reste ici. Le propriétaire avait fait le ménage dans les locataires. Le logement où le feu a commencé était inoccupé. Je suis inquiet des dommages faits à mes affaires. Ça commence bien mal », se désole cet autre sinistré.

Plusieurs locataires de l’immeuble venaient à peine d’emménager dans les logements sinistrés. Les pompiers ont réussi à limiter les dommages à la moitié de l’immeuble de quatre logements.