Sites pornographiques: le SPS signale des tentatives de fraude

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) met la population en garde contre une fraude qui sévit sur son territoire.

Le modus operandi est classique, explique le corps de police. Dans un courriel, un fraudeur prétend avoir piraté l’ordinateur de sa victime et l’avoir filmée en train de se livrer à un acte explicite, soit la masturbation.

À LIRE AUSSI : La police de Québec reçoit des plaintes d’extorsion impliquant des visites de sites pornographiques

«Souvent, il donnera un mot de passe pour prouver qu’il a piraté l’ordinateur de la personne. Il affirme que la vidéo sera rendue publique si la victime ne le paye pas en bitcoins immédiatement», mentionne-t-on dans un avis public.

«L’ordinateur n’a pas été piraté. Il vous demande ensuite de vous rendre à votre institution financière pour y retirer la somme, puis de vous rendre au guichet ‘’bitcoin’’ le plus près pour transférer l’argent en crypto monnaie vers leur compte.»

Il ne faut pas répondre à ce type de courriel, indique le SPS. On doit le supprimer et surtout ne pas payer le montant demandé, ajoute-t-on.

La police de Québec a signalé aussi ces derniers jours avoir reçu des plaintes de personnes disant avoir été victimes d’extorsion après de présumées visites de sites web à caractère pornographique.

On peut signaler la tentative de fraude en communiquant avec le Centre antifraude du Canada en composant le 1-888-495-8501 (numéro sans frais), ou avoir plus d’information sur le web à l’adresse www.antifraudcentre-centreantifraude.ca.