Samuel Bourque
Samuel Bourque

Samuel Bourque témoigne pour sa remise en liberté

Accusé d’avoir agressé sexuellement quatre femmes alors qu’elles et lui étaient en état d’intoxication, Samuel Bourque a témoigné, mardi, lors de son enquête sur remise en liberté.

L’individu de 22 ans était de retour au palais de justice de Sherbrooke par visioconférence devant le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec.

À LIRE AUSSI : Femmes agressées: Samuel Bourque reste détenu au moins jusqu’au 21 avril

Samuel Bourque de Magog fait face à 19 accusations sur quatre victimes majeures alléguées.

L’individu de 22 ans est accusé d’agressions sexuelles et d’avoir administré des drogues dans le but de commettre une agression sexuelle sur les quatre victimes alléguées. Sur l’une d’entre elles, il est accusé d’agression sexuelle armée, de voyeurisme, d’avoir partagé des images intimes sans consentement, de vol et de fraude.

Les accusations portées s’échelonnent de janvier 2015 à septembre 2019 pour une première plaignante, d’avril 2016 à décembre 2017 pour une autre et de janvier 2018 à l’automne 2019 pour les deux autres victimes alléguées.

Une ordonnance de non-publication émise empêche de dévoiler le contenu de la preuve qui a été déposée par la procureure aux poursuites criminelles Me Laïla Belgharras.

L’avocat de la défense Me Marc-André Champagne de l’aide juridique doit compléter la présentation de sa preuve en défense, jeudi, par le dépôt de documents.