Retour progressif à la normale au palais de justice de Sherbrooke

Sherbrooke — Le palais de justice de Sherbrooke reviendra peu à peu à une certaine normalité dès la semaine prochaine en matière criminelle et pénale.

Des mesures sanitaires très strictes seront mises en place. 

Un horaire pour le déroulement des procès en Cour du Québec sera établi afin de minimiser le nombre de personnes présentes au palais de justice.

« Les procès seront fixés cette semaine par ordre de priorité. Les causes les plus urgentes où les accusés sont détenus, où les procès sont déjà commencés ou qui sont rendues aux observations sur la peine seront priorisées », explique le Bâtonnier du district judiciaire de Saint-François, Me Alexandre Tardif.

Le juge, la greffière, les avocats, les accusés et les témoins seront admis dans les salles d’audience.

« Des plexiglas seront installés lorsque la distanciation physique de deux mètres n’est pas possible. Les personnes, qui sont plus à risque par leur âge ou leur condition médicale, pourront témoigner à distance. Mais ce sera des exceptions. Des désinfections sont prévues entre chaque témoin puis entre chaque procès », explique le Bâtonnier.

Les comparutions, les apparitions au rôle criminel, les enquêtes sur remise en liberté qui se déroulaient normalement en salle 3 se poursuivront en mode virtuel pour le moment.

« Les procédures reprennent pour les étapes où l’évaluation de la crédibilité d’un témoin est essentielle », indique Me Tardif.

Un mode semi-virtuel a été établi pour la chambre de la jeunesse. Ce mode d’utilisation de la visioconférence sera aussi privilégié pour le moment en chambre civile. 

« On s’attend davantage à un retour à la normale en juillet pour la chambre civile », signale Me Tardif. 

Le Bâtonnier du district judiciaire de Saint-François signale que cette reprise était attendue à la suite de cette pause imprévue de plus de deux mois causée par la pandémie de la COVID-19.

« C’est un soulagement que les activités puissent reprendre plus normalement. Cependant, les habitudes ont changé. Nous sommes aussi satisfaits de mesures prises par la magistrature et du ministère de la Justice de mettre la sécurité en priorité dans les palais de justice avec la reprise des audiences. La sécurité ne sera pas négligée afin d’accélérer le processus judiciaire », signale Me Tardif.

Le virage virtuel prévu dans le plan pour moderniser le système de justice au Québec a fait un bond important au cours des deux derniers mois.

« Ce plan était prévu sur une période de cinq à sept ans. Le virage numérique s’est grandement accéléré. Nous avons réalisé en quelques semaines ce qui était prévu sur des années. Le ministère de la Justice n’a pas hésité à investir dans l’équipement technologique nécessaire pour le déroulement d’audiences virtuelles. Le dépôt des procédures virtuelles et les assermentations virtuelles sont notamment devenus possibles. J’espère que ces avancées rapides pourront perdurer dans le temps après le déconfinement », souhaite Me Alexandre Tardif.

Un suspect recherché pour un vol et une fraude

Un individu d’une vingtaine d’années est recherché après avoir effectué une transaction frauduleuse de 1098 $ à Sherbrooke.

Le Service de police de Sherbrooke a publié, lundi, les images des caméras de surveillance du dépanneur Couche-Tard de la rue des Quatre-Saisons où la fraude a été effectuée.

Le suspect a réalisé le vol d’une carte de crédit sur la rue Debonair dans la nuit du 27 février dernier.

Il a par la suite effectué cette fraude au dépanneur.

Le suspect portait un chandail capuchon jaune, une chemise à carreaux rouge et noir, une casquette foncée ainsi que des souliers foncés avec des semelles blanches.

Toute information concernant ce vol peut être communiquée à la division des enquêtes du SPS au 819-821-5544 ou à Échec au crime au 1-800-711-1800.

Vol de nourriture

Un autre vol de nourriture au Maxi du centre-ville de Sherbrooke a échoué la fin de semaine dernière.

Un client s’est présenté à la caisse pour y payer une caisse de bières, dimanche, vers 15 h 30.

Selon le Service de police de Sherbrooke, il a tenté de payer avec une carte de débit, mais le paiement a été refusé.

Pendant la transaction qui a avorté, le commis a remarqué le sac à dos plein du client. Interpellé à ce sujet, ce dernier a pris la fuite.

Un autre client a tenté de s’interposer, mais s’est fait bousculer tant et si bien que le suspect a réussi à prendre la fuite.

Le suspect a rapidement été localisé sur la rue Wellington Sud.

L’individu de 24 ans est bien connu des services policiers.

Des accusations devraient être portées contre lui.