Les membres de la RPM portent le masque depuis quelques semaines.
Les membres de la RPM portent le masque depuis quelques semaines.

Retour à la normale à la Régie de police de Memphrémagog

La Régie de police de Memphrémagog (RPM) a pu réintégrer les membres de son équipe mis sur la touche récemment à cause de la COVID-19.

«La situation est revenue à la normale au sein de notre service. Les policiers sont tous revenus au travail», assure la sergente Nathalie Fréchette, porte-parole de la RPM.

À LIRE AUSSI: D’autres policiers de la RPM testés positifs

Policiers infectés: la RPM inondée d’appels

« Il n’a pas eu d’autres cas de COVID-19.»

À la fin mars, on apprenait que sept policiers et deux employés civils de la RPM avaient été testés positifs. Ces personnes avaient été mises en isolement, rappelons-le.

La couverture policière est demeurée inchangée malgré un taux d’absentéisme important en raison du coronavirus. La RPM devenait le corps de police le plus touché de la province.

On avait dû, entre autres, rappeler au travail des agents partis à la retraite. Les membres de la RPM portent le masque depuis quelques semaines.

Les lignes téléphoniques de la RPM n’ont pas dérougi dans les jours suivants. On a alors demandé à la population de limiter les appels aux urgences. L’inquiétude des gens, surtout ceux ayant eu des contacts avec des policiers au cours des semaines antérieures, était palpable. La direction de la RPM a dû faire savoir publiquement que le risque de contagion est pratiquement nul lorsque le contact n’est que de courte durée et lors de la remise d’un simple document, tel un constat d’infraction.