Réseau de trafiquants démantelé: «Une enquête de plusieurs mois»

Le Service de police de Sherbrooke a démantelé, jeudi, un réseau de trafiquant de stupéfiants.
Trois femmes et deux hommes âgés de 45 à 52 ans auraient trempé dans la vente de drogue dans l'est de Sherbrooke et dans le secteur de Brompton. Ils auraient fait le trafic de cocaïne, de crack et de méthamphétamine.
« Ces individus effectuaient principalement la livraison de stupéfiants », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.
Des perquisitions ont été faites sur les rues Saint-Lambert, Papineau et Rivier.
« Nous avons procédé à des perquisitions à la suite d'une enquête de plusieurs mois. Plusieurs techniques d'enquête ont été utilisées au cours de la dernière année », mentionne le porte-parole du SPS.
Ce réseau de trafiquants n'aurait pas de lien avec le crime organisé.
« Les suspects sont interrogés concernant leur implication dans ce réseau qui agissait de façon autonome. C'était un réseau tout de même bien organisé », indique l'agent Carrier.
Des accusations reliées au trafic de stupéfiants doivent être déposées contre les personnes arrêtées dans cette affaire.
Du crack, de la cocaïne, du haschich, du cannabis ainsi qu'une soixantaine de comprimés de méthamphétamine ont été saisis.
« Nous avons aussi saisi tout le matériel qui servait dans le cadre de ces activités de trafic de stupéfiants comme une liste de clients et des cellulaires », signale Martin Carrier du SPS.
Un véhicule qui aurait vraisemblablement été utilisé dans le cadre de ce réseau de vendeurs de stupéfiants allégués a été saisi. Environ 3000 $ en argent ont aussi été trouvés sur les lieux des perquisitions.