Radar-photo: des courriels frauduleux circulent

Depuis vendredi dernier, la Régie de police de Memphrémagog (RPM) a reçu de nombreux appels concernant un nouveau type de fraude. La RPM a reçu pas moins de 30 appels concernant des tentatives de fraude par courriel.
«Les gens reçoivent un message par ordinateur les avisant qu'ils ont été captés par radar-photo pour une ou des infractions au Code de la sécurité routière et qu'ils doivent payer l'amende, généralement entre 200 à 400 $», affirme  Paul Tear, policier en prévention et relationniste.
«Cette fraude s'appelle l'hameçonnage ou le phishing». 
Aucune plainte n'a été déposée à la suite à une perte monétaire, assure-t-il.
«D'abord, les vrais constats d'infraction sont envoyés au propriétaire du véhicule par poste recommandée et non au conducteur, précise M. Tear. Le document contient une photo du véhicule et de la plaque, du lieu de l'infraction, de la date et de l'heure. »
«De toute façon, il est impossible de connaître l'adresse courriel du propriétaire par le numéro de plaque du véhicule.»
Supprimer ce message
Les gens qui reçoivent ce type de courriel louche généralement écrit en anglais, on recommande de ne pas cliquer sur le lien attaché au message. Paul Tear demande de simplement supprimer ce courriel, de ne pas donner d'information personnelle et surtout de ne rien payer.
«Il faut éviter à tout prix de craquer sous les menaces de poursuites, de visite de policiers ou d'un huissier si le montant n'est pas payé immédiatement», souligne-t-il.
«Dans le doute, on doit d'abord communiquer avec les autorités compétentes.»