Des équipes de pompiers de plusieurs départements de la région de Pubnico Head ont combattu les flammes pendant quelques heures, mais la maison a été détruite, et un seul mur est resté debout.

Quatre morts, dont deux enfants, dans un incendie en Nouvelle-Écosse

PUBNICO, N.-É. - Une localité dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse est éprouvée par un incendie qui a fait quatre morts, dont au moins deux enfants, dans le secteur de Yarmouth tôt dimanche matin, a indiqué un membre de la famille éplorée.

La porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Jennifer Clarke, a annoncé qu’il y avait eu de nombreux morts à la suite de l’incendie, survenu à Pubnico Head, mais elle n’a pas pu confirmer le nombre exact de victimes, ni leur âge. Elle a ajouté que deux personnes avaient pu s’échapper des flammes, l’une d’entre elles a été transportée à l’hôpital.

Elvin Olsen a confirmé que deux de ses arrière-petits-enfants figuraient parmi les victimes. Il a refusé de donner plus de précisions, se contentant de dire que les décès étaient trop récents.

Quatre enfants vivaient dans la maison maintenant détruite et leur père est actuellement soigné à l’hôpital, où il est accompagné de sa conjointe, a indiqué la porte-parole de la Croix-Rouge, Melanie MacDonald.

Mme MacDonald a précisé que l’homme et sa conjointe vivaient dans la résidence avec leur famille reconstituée.

Jennifer Clarke a indiqué que la police avait parlé aux familles des victimes.

La porte-parole a affirmé que l’enquête permettrait de déterminer la cause de l’incendie, mais n’a pas indiqué s’il pourrait s’agir d’un incendie suspect.

Enquête «complexe»

La GRC a dit en être au début d’une enquête «complexe», qui aura le concours de l’unité des crimes majeurs, du prévôt des incendies de la Nouvelle-Écosse et du médecin légiste de la province.

Des dizaines de pompiers de plusieurs départements dans la région ont été déployés, et ont découvert la maison complètement envahie par les flammes, a affirmé Troy Amirault, directeur adjoint du service contre les incendies de West Pubnico.

Des équipes ont combattu les flammes pendant quelques heures, mais la maison a été détruite, et un seul mur reste debout, a-t-il indiqué.

Kathy Bourque, une conseillère municipale à Pubnico Head, a affirmé que la localité sur la côte sud-ouest était ébranlée par la tragédie.

«Tout le monde se connaît ici dans la communauté, alors nous sommes une famille tissée serrée. Lorsque des choses tragiques comme celle-là frappent, cela touche tout le monde», a soutenu Mme Bourque en entrevue.

Mme Bourque a dit avoir été mise au courant de l’incendie par son mari, un pompier s’étant rendu sur les lieux.

«Le temps que nous arrivions, la maison avait déjà été ravagée en grande partie», a dit Gilles Bourque.

Il a indiqué que le facteur de refroidissement était de - 25 à ce moment-là. Certaines pompes à eau n’ont pu fonctionner à cause du froid.

La Croix-Rouge canadienne et la municipalité ont offert d’aider les familles avec de la nourriture, un logement et d’autres services de base, a-t-elle indiqué.