Quatre hommes arrêtés pour vols de viande en série

Des voleurs en série dans les commerces ont été mis hors d'état d'agir par le Service de police de Sherbrooke.
Quatre individus âgés de 39 et 54 ans ont été arrêtés par les policiers.
Au cours des derniers mois, ils auraient visité des épiceries, quincailleries, librairies et magasins d'articles de sport.
« Ces voleurs étaient vraisemblablement impliqués dans un réseau où ils réussissaient à écouler la marchandise », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Philippe Dubois.
On leur reproche des vols commis entre janvier et avril 2017.
« Nous avons utilisé plusieurs moyens d'enquête dont la filature pour procéder à l'arrestation de ces suspects », indique le porte-parole du SPS.
Certains de ces individus étaient vraisemblablement impliqués dans les vols de viandes dans certaines épiceries.
Comparutions
Deux d'entre eux ont comparu, vendredi, devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.
Serge Chouinard, 54 ans, a été accusé de vols à la Bliblairie GGC, au Tigre Géant, chez l'Équipeur, au Rona l'Entrepôt ainsi que du vol de 18 pneus chez Pneus SNP.
En plus de comparaître pour deux bris de probation, Éric Viens a été accusé du vol de filets mignons au Provigo et à la Boucherie Clément-Jacques ainsi que des vols à la Biblairie GGC et au magasin Tigre Géant.
La procureure aux poursuites criminelles Me Marilène Laviolette s'est objectée à leur remise en liberté.
Appel à la vigilance
Patrick Pinard des Boucheries Clément-Jacques de Sherbrooke avait d'ailleurs lancé un appel à la vigilance sur les médias sociaux à ce sujet en février dernier.
« Voici notre client du mois à Jacques-Cartier Sherbrooke. Le dimanche 12 février il nous a gentiment volé six paquets de filet mignon. Le stratagème étant simple, il prend la viande, va dans un endroit plus tranquille du magasin, la cache dans son manteau, ensuite il passe à la caisse avec quelques items faisant à croire qu'il a oublié son porte-feuille, il quitte pour ne jamais revenir... si jamais vous reconnaissez cet individu merci de nous le signaler en message privé nous avons un prix très spécial pour lui. », avait écrit Patrick Pinard sur Facebook.
Ce dernier a déjà affiché à l'intérieur de son établissement les photos de « clients » qui partent sans payer.
La médiatisation
Patrick Pinard se réjouit de l'arrestation de ces suspects, dont certains auraient volé à son commerce.
« Au lendemain de la médiatisation des vols, j'ai officiellement porté plainte à la police. Les enquêteurs sont venus me rencontrer et j'ai aidé à leur travail avec plaisir. Avec ces arrestations j'ai la preuve que le système fonctionne. Ça nous encourage à faire confiance », explique Patrick Pinard.
En marge de cette enquête du SPS, il a mis en place des mesures de sécurité encore plus efficaces.
« Nous avons réussi à prendre des voleurs sur le fait. Nous sommes plus vigilants, mais les visages changent. Il faut continuer à redoubler de prudence », estime Patrick Pinard.