Stéphane Lussier

Projet muraille : 90 jours de prison pour Stéphane Lussier

Situé dans le bas de l’échelle du réseau de trafiquant de cocaïne démantelé dans le cadre de l’opération muraille dans la région de Granby, Stéphane Lussier évite une peine de prison continue.

La juge Claire Desgens de la Cour du Québec a individualisé la peine à la situation spécifique de l’individu de 42 ans qui a reconnu le trafic de cocaïne et la possession de cette substance nocive.

Tenant compte de son absence d’antécédent judiciaire, de sa reprise en main, de ses remords, ses regrets, son emploi qui fait en sorte qu’il représente un actif pour la société, son début de réhabilitation et l’appui de son milieu familial, la juge Desgens a condamné Lussier à une peine de prison discontinue de 90 jours à être purgée les fins de semaine.

Lussier a reconnu avoir fait le trafic de cocaïne à trois reprises au printemps 2016.

« Je retiens ces trois dates dans le cadre du trafic que vous avez reconnu, mais je demeure convaincue que ce ne sont pas les trois seules occasions », a spécifié la juge Desgens.

« Un petit vendeur »

Lors de la perquisition de juin 2016, 104 sachets séparés en demi-gramme de cocaïne ont été saisis.

« Je retiens aussi que la drogue a été saisie à votre domicile où résident des enfants », indique la juge Desgens.

Lussier agissait en tant que vendeur de la cellule située au nord de l’autoroute 10.

« Vous êtes un joueur au bas de l’échelle. La preuve démontre que vous étiez un petit vendeur qui n’est pas apparu sur la filature et l’écoute électronique avant 2016 », indique la juge Claire Desgens.

Cette peine du dossier muraille est la première imposée à la suite d’un débat. Me Crystel Demers de la défense avait fait des représentations en faveur de la peine de prison discontinue alors que la procureure aux poursuites criminelles plaidait une peine d’au moins 12 mois.

Une probation de deux ans a été imposée à Lussier.

La grande majorité des individus arrêtés dans le cadre de l’opération ont été accusés de complot pour trafic de cocaïne, méthamphétamine, MDMA, cannabis et haschich entre le 15 mars 2015 et le 29 juin 2016 à Granby, Repentigny, Brossard et ailleurs au Québec et en Ontario ainsi que de trafic de ces substances à Granby et ailleurs au Québec et en Ontario.