Les 11 individus arrêtés ne faisaient pas partie d’un réseau et ne se connaissaient pour la plupart pas du tout. «Ce sont plusieurs enquêtes parallèles qui sont arrivées à terme en même temps», explique la sergente Audrey-Anne Bilodeau de la Sûreté du Québec.

Pornographie juvénile: 11 individus arrêtés

La Sûreté du Québec et la Sûreté municipale de Québec ont procédé durant la période de mardi à jeudi à l’arrestation de 11 individus, dont cinq des régions de Québec, Portneuf et Chaudière-Appalaches, relativement à des crimes liés à la pornographie juvénile.

Comme l’explique la sergente Audrey-Anne Bilodeau de la Sûreté du Québec, les 11 individus ne faisaient pas partie d’un réseau et ne se connaissaient pour la plupart pas du tout. «Ce sont plusieurs enquêtes parallèles qui sont arrivées à terme en même temps», explique-t-elle à propos de la rafle qui porte le nom de projet Onirique.

Deux individus, Benoît Émond, 42 ans de Val-Morin, et Martin Leduc, 50 ans de Granby, ont comparu pour avoir produit, possédé, distribué et accédé à de la pornographie juvénile. 

Quatre autres, André Vaillancourt, 44 ans de Saint-Georges de Beauce, Dominic Soucy, 41 ans de Matane, Réjean Simoneau, 66 ans de Donnacona, et Claude Bouchard, 44 ans de Saint-Césaire, sont accusé d’avoir possédé, distribué et accédé à de la pornographie juvénile. 

Finalement, Michael Cantin-Fradet, 35 ans de Québec, et Stéphane Chartrand, 47 ans de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, ont comparu pour possession et distribution de pornographie juvénile.

Trois autres personnes résidant respectivement à Québec, Mont-Tremblant et Valleyfield ont été arrêtées jeudi et comparaîtront vendredi pour des accusations de même nature. Les policiers ont réalisé des perquisitions aux domiciles des suspects et du matériel informatique a été saisi pour analyse.