Malgré l’entrée en vigueur de la Loi sur le cannabis, la SQ sera aux aguets alors que commence la période de plantation extérieure des boutures de plants de cannabis.

Plantation de cannabis : la SQ aux aguets

Malgré la légalisation du cannabis, certaines activités demeurent des infractions au Code criminel, comme la production, la possession dans un but de trafic, l’importation et l’exportation.

C’est l’avertissement que lance la Sûreté du Québec (SQ) alors que la période de plantation extérieure des boutures de plants de cannabis débute.

La SQ tient à rappeler la poursuite de ses efforts dans la lutte contre la production illégale de cette drogue. 

Le programme Accès-Cannabis, dont l’équivalent existe déjà pour lutter contre l’économie souterraine de tabac et d’alcool, cible particulièrement toute action illégale liée au cannabis. Malgré la légalisation de cette drogue, sa production, tant personnelle que destinée au trafic, est illégale, commente le corps policier dans un communiqué de presse. 

Les patrouilleurs et enquêteurs effectueront des vigies, seront à l’affût des comportements suspects aux abords des champs et éradiqueront toute plantation illégale de cannabis

Une équipe de la Sûreté veille quotidiennement à lutter contre la contrebande de cannabis à toutes les étapes de l’approvisionnement, allant de la production illégale à la contrebande de quartier, ajoute-t-on. 

Toute personne qui apercevrait des activités illégales liées à la possession, à la production ou à la vente de cannabis peut communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.