Le prédateur sexuel allégué qui aurait agressé une adolescente à Sherbrooke en août dernier a renoncé à sa remise en liberté.
Le prédateur sexuel allégué qui aurait agressé une adolescente à Sherbrooke en août dernier a renoncé à sa remise en liberté.

Pascal Montembeault renonce à sa remise en liberté

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Le prédateur sexuel allégué qui aurait agressé une adolescente à Sherbrooke en août dernier a renoncé à sa remise en liberté.