Une ordonnance de non-publication émise en fin de journée, jeudi, empêche les médias de rapporter les détails du témoignage du douzième témoin appelé à la barre au procès de trois ex-employés de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

Ordonnance de non-publication au procès des ex-employés de la MMA

Une ordonnance de non-publication émise en fin de journée, jeudi, empêche les médias de rapporter les détails du témoignage du douzième témoin appelé à la barre au procès de trois ex-employés de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

Le contre-interrogatoire du mécanicien de la MMA François Daigle était entamé lorsque le juge Gaëtan Dumas de la Cour supérieure a émis cette ordonnance pour protéger l’intégrité du procès devant jury de Thomas Harding, Jean Demaître et Richard Labrie.

Les trois ex-employés de la MMA sont accusés de négligence criminelle causant la mort de 47 personnes à la suite du déraillement ferroviaire du 6 juillet 2013.

Le procès se poursuivra, lundi prochain, avec la suite du témoignage de François Daigle au palais de justice de Sherbrooke.