À son logement de la rue des Ormeaux, les policiers ont trouvé 87,7 grammes de cocaïne sous forme de roche, 13 945 $, 3,5 grammes de cocaïne, trois cellulaires ainsi que trois balances contaminées. Des listes de dettes ont aussi été trouvées.

Opération Gaspésie : il reconnaît le trafic de cocaïne

SHERBROOKE — Félix Brouillet-Nadeau a reconnu son implication dans le projet antidrogue Gaspésie.

L’homme de 28 ans a reconnu la possession dans le but d’en faire le trafic de cocaïne le 9 mai ainsi que le recel d’argent lié au trafic de ces stupéfiants.

Il a aussi reconnu avoir fait le trafic de cocaïne et de méthamphétamine entre décembre 2017 et mai 2018.

C’est un mandat de perquisition du SPS qui a permis de saisir la cocaïne et l’argent à son domicile de Montréal.

À son logement de la rue des Ormeaux, les policiers ont trouvé 87,7 grammes de cocaïne sous forme de roche, 13 945 $, 3,5 grammes de cocaïne, trois cellulaires ainsi que trois balances contaminées. Des listes de dettes ont aussi été trouvées.

Il possède des antécédents de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic en 2014 et 2018.

Lors de l’enquête sur remise en liberté, Brouillet-Nadeau avait reconnu ses problèmes de consommation de cannabis et de cocaïne depuis une dizaine d’années.

Il affirmait alors prendre au moins trois grammes de cannabis et de cocaïne par jour.

« Ça m’aide à finir mes journées. Ça prend ce que ça prend pour rester réveillé », avait mentionné Félix Brouillet-Nadeau.

Il avait alors avoué posséder une dette de drogue d’au moins 5000 $ à 6000 $.

Il avait été remis en liberté en maison de thérapie, mais s’était constitué détenu quelques jours plus tard.

Brouillet-Nadeau est détenu depuis la fin du mois de mai.

Les observations sur la peine seront faites le 23 novembre.

La procureure aux poursuites criminelles Me Émilie Baril-Côté et l’avocat de la défense Me Dimitri Raymond devraient alors présenter une suggestion commune de peine de détention au tribunal.

Félix Brouillet-Nadeau est le premier accusé du projet Gaspésie à régler ses comptes avec la justice.

Ian Duval et Nicolas Bergeron sont aussi détenus depuis mai dernier dans cette affaire.

Opération Gaspésie

Des informations colligées dans le cadre de l’opération Gaspésie ont permis de frapper au 1471 du boulevard de Portland une semaine plus tard pour saisir une autre importante quantité de stupéfiants dans un logement loué par Duval.

Duval et Bergeron sont accusés de possession en vue d’en faire le trafic de cocaïne, de méthamphétamine et de trafic de ces substances ainsi que de possession d’arme prohibée et de recel entre décembre 2017 et mai 2018.

En plus des 3,75 kilos de cocaïne, dont deux kilos en bloc, les policiers ont trouvé 4,38 kilos de crack, 4664 comprimés de méthamphétamine, 115,72 grammes de méthamphétamine en poudre, plus de 26 000 $ en argent, un pistolet de calibre .22 avec chargeur et munitions ainsi que huit sacs de un kilo vides, mais contaminés à la cocaïne.

La structure criminelle ciblée fournissait de la cocaïne à des vendeurs ou livreurs sur la route.

Ces deux hommes doivent fixer leur enquête préliminaire le 5 novembre.