Opération «Bouboule»: l'enquête préliminaire fixée au 3 mai

Accusé en marge de l'opération « bouboule », Samuel Dumont-Blanchard et Nicholas Pratte subiront leur enquête préliminaire le 3 mai prochain.
L'opération « bouboule » avait permis aux policiers de frapper un réseau de revendeurs de drogue à Sherbrooke et Saint-Georges-de-Windsor.
Les deux accusés contesteront les accusations liées au trafic de cocaïne déposé contre eux au palais de justice de Sherbrooke.
Un autre accusé dans cette affaire, Jean-Guy Shank, devrait alors témoigner contre les deux accusés.
Shank, qui a plaidé coupable, subira alors à ce moment les observations sur la peine dans son dossier.
Quelques jours avant la frappe policière, Jean-Guy Shank avait été brûlé en tentant de faire de la « soupe au pot » dans son logement de la 8e avenue à Sherbrooke.
Shank, défendu par Me Jean-Marc Bénard, a plaidé coupable à des accusations de trafic de stupéfiants entre le 7 juillet et le 23 novembre 2016 ainsi que de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic. Concernant l'incendie criminel du 20 novembre 2016, Shank a reconnu la production de résine de cannabis ainsi que l'incendie criminel.
Lors de six perquisitions, 28 875 $ ont été saisis de même qu'une quarantaine de comprimés de méthamphétamine, 2743 grammes de cannabis, une dizaine de grammes de cocaïne ainsi que du haschich.