Le chien Nelson a été retrouvé en piteux état le 22 avril dernier.

Nouvelles accusations portées contre Stéphane Houle

Le dépôt de nouvelles accusations a retardé l'enquête sur remise en liberté de Stéphane Houle.
Cet individu de Coaticook est détenu depuis la semaine dernière dans une affaire de cruauté envers les animaux.
Mercredi, de nouvelles accusations en lien avec une perquisition qui a eu lieu à son domicile de la rue Child seront déposées contre lui.
Il doit être accusé d'avoir fait souffrir inutilement trois animaux de compagnie.
Il devra aussi répondre de deux accusations « d'avoir volontairement négligé ou omis de fournir les aliments, l'eau, l'abri et les soins convenables ou suffisants » à un chien et un chat.
La semaine dernière, l'individu de 45 ans était recherché en vertu d'un mandat d'arrestation pour une accusation semblable pour un chien retrouvé en piteux état à son logement.
Une première accusation « d'avoir volontairement négligé ou omis de fournir les aliments, l'eau, l'abri et les soins convenables ou suffisants » était déjà autorisée contre lui.
Houle est détenu depuis sa comparution où il a été accusé d'introduction par effraction pour y faire des menaces ainsi que de voies de fait armées contre celui qui aurait dénoncé les mauvaises conditions dans lesquelles ses animaux étaient gardés.
D'autres accusations pour des crimes sur la personne devraient aussi être déposées, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke.
Le mandat d'arrestation avait été lancé contre le propriétaire du chien Nelson qui a été retrouvé en piteux état lors de la fin de semaine du 22 avril.
La Société protectrice des animaux de l'Estrie (SPA-Estrie) avait perquisitionné le domicile du suspect sur la rue Child à Coaticook le 26 avril.
C'est Me Christian Raymond qui assure la défense de Stéphane Houle, alors que Me Émilie Baril-Côté représente le ministère public.
La SPA recherche un propriétaire
La SPA-Estrie recherche le propriétaire d'un chien qui a été trouvé dans le secteur de la rue Saint-Jean à East Angus.
Le chien très amaigri a été recueilli par la SPA où il est soigné dans un refuge.
« En raison de la maigreur du chien, la SPA de l'Estrie émet trois hypothèses : ou bien l'animal s'est perdu depuis un certain temps et il s'alimentait de ce qu'il pouvait trouver sur son chemin, ou bien il a lâchement été abandonné, ou encore, il a été victime de maltraitance », explique la SPA-Estrie dans un communiqué émis mardi.
Toute information concernant ce chien peut être communiquée à la SPA de l'Estrie au 819 821-4727, option 5.