Pascal Gagnon

Meurtre d'un partenaire d'affaires: la cause de Gagnon reportée

Accusé de meurtre au premier degré, Pascal Gagnon de Sherbrooke devra fixer son enquête préliminaire en mai prochain.

Le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec a reporté, mercredi, le dossier de l’accusé au 16 mai prochain.
L’avocate de la défense Me Michèle Lamarre-Leroux n’a pas renoncé à la tenue de l’enquête sur remise en liberté pour laquelle le fardeau de la preuve est inversé.
La procureure aux poursuites criminelles Me Genviève Crépeau a mentionné au tribunal que certains éléments de preuve devaient être transmis à la défense dans cette affaire.
Les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec doivent compléter leur enquête concernant ce premier meurtre à survenir à Sherbrooke depuis 2014.
Les gestes
Pascal Gagnon est accusé du meurtre prémédité de son ancien partenaire d’affaires le 4 décembre 2017.
Gagnon, un individu qui combat vraisemblablement un cancer, aurait abattu son ancien partenaire d’affaires, Érick Lavoie.
Ce dernier se trouvait dans son domicile sur la rue de Bordeaux dans le secteur Rock Forest lorsque Gagnon est débarqué chez lui en fin de soirée.
Il aurait atteint la victime mortellement à l’aide d’un projectile d’arme à feu.