William Pratte

Meurtre de Félix Bergeron: «Nous avançons dans les discussions»

Robert Sargeant, Brandon Vaillancourt et William Pratte ont reçu toute la preuve dans leur dossier.

Ces trois individus sont accusés de l’homicide involontaire coupable de Félix Bergeron à Sherbrooke l’été dernier.

À lire aussi: Meurtre de Félix Bergeron : deux accusés remis en liberté

Brandon Vaillancourt reconnu coupable de bris de conditions

Meurtre de Félix Bergeron: les trois prévenus accusés d’homicide involontaire coupable

« Nous avons complété la communication de la preuve. Il ne manque que quelques éléments. Nous avançons dans les discussions  », a expliqué au tribunal, mercredi, le procureur aux poursuites criminelles, Me Claude Robitaille.

Félix Bergeron, 21 ans, a été tué à son logement de la rue Sanborn le 18 juillet dernier au centre-ville de Sherbrooke.

En plus de l’accusation en lien avec le décès de Félix Bergeron, les trois individus sont accusés de complot dans le but de commettre une introduction par effraction pour y commettre un vol qualifié, soit un braquage de domicile.

Une ordonnance de non-publication émise à l’enquête sur remise en liberté empêche de révéler les faits de la cause. 

Me Robitaille ainsi que les avocats de la défense Me Mireille Leblanc, Me Julie Beauchemin et Me Vinh Nguyen ont convenu de reporter les dossiers au 12 février 2019.

« Il y aura prise de position à cette date-là », a expliqué Me Robitaille.

La juge Claire Desgens de la Cour du Québec a accepté, mercredi, de modifier les conditions de remise en liberté de William Pratte pour lui permettre de se rendre dans sa famille pour les célébrations du temps des Fêtes.

Le jeune accusé pourra quitter la maison de thérapie où il doit rester en tout temps du 11 au 13 janvier pour des fêtes familiales. Il devra respecter un couvre-feu.

William Pratte est le seul des trois accusés qui se trouve en liberté dans cette affaire.

Libéré sous conditions à la suite de l’accusation d’homicide involontaire coupable portée contre lui, Brandon Vaillancourt a été reconnu coupable de deux non-respects d’engagement.

Vaillancourt est détenu depuis plus de deux mois à la suite de son arrestation dans cette affaire survenue le 5 octobre dernier.

Brandon Vaillancourt reviendra le 19 décembre prochain pour fixer son enquête sur remise en liberté.

Robert Sargeant n’a pas fait de demande de remise en liberté.