Un suspect a été amené au palais de justice de Sherbrooke vendredi matin.

Meurtre à Sherbrooke: l'identité de la victime est connue, le suspect comparaît

François Asselin a été formellement accusé vendredi matin au palais de justice de Sherbrooke du meurtre au second degré de François Lefebvre et d’outrage à son cadavre.

Âgé de 35 ans, Asselin a plaidé non coupable aux deux accusations portées contre lui devant le juge Conrad Chapdelaine.

Asselin demeure détenu jusqu’à son retour devant le tribunal qui a été fixé au 25 mai prochain.

La procureure du ministère public, Me Marie-Eve Phaneuf, a indiqué que l’enquête entourant ce meurtre était toujours en cours.

Asselin est représenté par Me Alexandre Biron, de Trois-Rivières.

Avant son arrestation, jeudi, Asselin était déjà connu des policiers. Il a été condamné l’an dernier à 12 mois de prison pour voies de fait avec lésion survenues dans un bar de Sainte-Eulalie, en 2014.

Les accusations de meurtre au second degré (sans préméditation) et d’outrage à un cadavre qui pèsent  contre François Asselin font suite à la découverte du cadavre de François Lefebvre, survenue jeudi matin dans le parc industriel de Sherbrooke.

L’accusé et la victime sont tous les deux originaires de Trois-Rivières.

Au moment des événements, les deux hommes étaient des collègues de travail à l’emploi d’une firme de livraison.

La victime et le suspect dans cette affaire sont tous les deux originaires de la région de Trois-Rivières.

En savoir plus: Un meurtre aux Jardins de ville

Rappelons que le corps de François Lefebvre a été découvert sans vie vers 8 h 30 dans le camion d'un sous-traitant dans l’entreprise de livraison Ovation Logistique, située sur la rue Pépin. Grâce à leurs investigations, les enquêteurs du Service de police de Sherbrooke (SPS) ont rapidement mis le cap sur l’Hôtellerie Jardins de Ville,située au 4235 boulevard Bourque. Le meurtre aurait eu lieu dans une des chambres de l’hôtel. 

La Sûreté du Québec (SQ) a pris l’enquête en charge jeudi midi, au moment où il a été déterminé qu’il s’agissait bel et bien d’un homicide. 

Un troisième meurtre en six mois

Ce meurtre est le troisième à survenir à Sherbrooke au cours des six derniers mois.

Rappelons qu'en décembre, Pascal Gagnon, un homme de 49 ans, a été accusé d’un meurtre prémédité commis en décembre. Il aurait abattu son ancien partenaire d’affaires à l’aide d’une arme à feu.

En janvier, Arlène Girard, une dame de 52 ans, a été tuée dans le secteur de Rock Forest. Son fils Tom Néron a été accusé du meurtre.