Meurtre à Granby: la victime serait liée aux Hells Angels

La Sûreté du Québec a dévoilé l’identité de la victime liée à l’enquête pour l’homicide survenu dans la nuit de vendredi à samedi. Il s’agit de Cédric Dupuis Skinner, un jeune homme de 20 ans originaire de la région et connu des policiers. La SQ croit que le crime pourrait être lié au crime organisé.

Le Service de police de Granby est intervenu dans le secteur de la rue Authier après avoir reçu un appel vers 2 h 30 dans la nuit vendredi à samedi.

Sur place, les policiers ont découvert un homme d’une vingtaine d’années gravement blessé par une arme blanche. 

La victime, Cédric Dupuis Skinner, a été rapidement transférée au centre hospitalier où son décès a été constaté. 

La Sûreté du Québec a alors pris le relais et ouvert une enquête pour homicide. 

Un large périmètre de sécurité a été déployé tôt samedi matin, bloquant la rue Authier à partir de la rue Principale. 

Les policiers ont ratissé le secteur jusqu’à 14 h samedi après-midi puis le périmètre a été levé.

Hells Angels

« On pense que ça pourrait être lié au crime organisé », explique la porte-parole de la section estrienne de la SQ, Aurélie Guindon.

Selon des informations que les policiers ont obtenues, la victime serait le fils du Hells Angels Richard Skinner. Ce dernier était identifié par les forces de l’ordre comme étant à la tête d’un réseau de stupéfiant œuvrant la région de Granby. 

Richard Skinner a été arrêté en 2016 dans le cadre de l’opération antidrogue « Muraille » et condamné à 31 mois de pénitencier. Il demeure détenu pour une affaire d’intimidation et de menaces de mort faites à un officier de justice.

Très ouvert sur les réseaux sociaux, Cédric Dupuis Skinner publiait régulièrement du contenu lié au crime organisé. 

On pouvait notamment le voir prendre la pose en juin 2017, majeur levé, en compagnie de Denis Desputeaux, un membre en règle du club de motards criminalisés arrêté en juin dernier en République dominicaine pour une affaire de trafic de drogue.