Menaces à son ex-conjointe: il est arrêté avec une arme tronçonnée sous son lit

Un individu qui aurait fait des menaces de mort à son ex-conjointe a été arrêté avec une arme tronçonnée sous son lit et un poing américain sous son oreiller.
Denis Leclerc a comparu, lundi, devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec pour être accusé de menaces de mort, de possession d'arme prohibée avec des munitions à proximité et de mauvais entreposage d'arme à feu.
«L'individu avait fait des menaces à son ancienne conjointe au cours de la journée. Lorsque les policiers sont intervenus à son domicile, le suspect était tout habillé avec ces armes prohibées près de lui. Il avait même des bottes de combat dans les pieds et une ceinture de munitions à la taille», mentionne le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.
L'individu de 53 ans n'a pas offert de résistance lors de l'opération policière de la rue des Grands-Monts dans le secteur Ascot.
C'est Me Christian Raymond qui assure la défense de l'accusé, alors que Me François Parent représente le ministère public dans cette affaire.
Leclerc a été liberé sous conditions.