Guillaume Picotte

Mandat d'arrestation contre Guillaume Picotte

Trois-Rivières — Condamné à purger 46 mois de prison en septembre 2017 pour complot pour meurtres, Guillaume Picotte a pris le large. Le jeune homme devait demeurer dans un centre de réhabilitation de Joliette, mais il a quitté l’endroit le 19 octobre dernier sans autorisation.

Un mandat d’arrestation a donc été lancé pour retrouver Guillaume Picotte, maintenant âgé de 20 ans, car il est en liberté illégale. La Sûreté du Québec demande d’ailleurs l’aide de la population pour le retrouver.

Picotte devait demeurer dans le centre de réhabilitation de Joliette en vertu de sa libération conditionnelle.

Le jeune homme mesure 1 m 72 (5p8) et pèse 64 kg (141 lbs). Il a les cheveux et les yeux bruns.

«Toute personne qui apercevrait cet individu est priée de communiquer avec le 911. De plus, toute information pouvant permettre de retrouver cet individu peut être communiquée, confidentiellement, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264», demande la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Guillaume Picotte

Picotte est ce jeune homme de Saint-Paulin qui avait été arrêté avec son complice, Kevin Leblanc, en mars 2016 alors qu’ils s’apprêtaient à se rendre à la maison de son ex-copine pour l’enlever et tuer ses parents. Guillaume Picotte, alors âgé de 18 ans, n’acceptait pas la rupture avec l’adolescente.

Cette journée de mars 2016, les deux jeunes hommes avaient quitté Saint-Paulin pour mettre leur plan à exécution. Entre temps, la mère de Leblanc avait trouvé des échanges troublants avec Picotte sur son ordinateur. Elle avait alors avisé la police qui avait pu alors arrêter les deux individus avant qu’ils s’introduisent dans la maison de l’ex-copine de Picotte.

Guillaume Picotte a plaidé coupable en septembre 2017 à des accusations de complot pour meurtre des parents de l’adolescente, introduction par effraction et possession d’armes dans un dessein dangereux.