Luca Taccheto et Édith Blais ont été séparés pendant un certain temps avant d’être réunis, pendant leur captivité.

Luca Taccheto est rentré chez lui

Luca Taccheto et Édith Blais ont été séparés pendant un certain temps avant d’être réunis, pendant leur captivité, selon le témoignage du père de Luca, Nunzio, qui se serait confié au média italien Corriere del Veneto. Dans un article de la journaliste Roberta Polese, Nunzio Taccheto raconte que le duo s’est échappé après s’être fabriqué des chaussures avec leurs vêtements.

Dans l’article du Corriere del Veneto, on rapporte que Luca Taccheto acceptera de parler aux médias, mais qu’il doit d’abord retrouver la paix. Il se serait excusé à sa famille de l’avoir inquiétée. « Il va bien. C’est un garçon fort », a dit son père Nunzio.

À LIRE AUSSI: Edith Blais « rapatriée le plus rapidement possible »

La famille italienne compte garder plusieurs détails de la captivité pour elle. Il aurait néanmoins affirmé s’être enfui dans la nuit du 12 mars en fabriquant des chaussures avec des vêtements. Un chauffeur de camion l’a amené, lui et Édith Blais, à Kidal, dans une base de l’ONU. Les deux otages auraient été enlevés près du parc national du W, près de la frontière du Bénin et du Togo. Ils se seraient déplacés souvent à la marche, à moto et en pirogue.

Luca et Édith auraient d’abord été séparés puis réunis. On leur aurait fourni à manger chaque jour, même si les portions étaient petites.

Dans un article de Gabriele Pipa, d’Ill Gazzettino, les deux voyageurs auraient été réunis quand Édith Blais a commencé à se sentir mal. L’Italien et la Canadienne n’auraient jamais été menacés avec des armes et ils auraient été bien traités. Ils auraient été enlevés par un groupe de six moudjahidines qui se décrivaient comme des djihadistes près d’Al-Qaïda et auraient été transportés dans une zone désertique du nord du Mali, où ils sont restés tout le temps de l’enlèvement.

Ils auraient tenté de s’évader une première fois sans succès, ce qui aurait accru la surveillance autour d’eux, selon l’article de Roberta Polese.

Selon les médias italiens, Édith Blais est rentrée au Canada.