La Sûreté du Québec a dévoilé, mercredi, l’identité de la victime de l’accident mortel survenu sur la route 108 à Cookshire-Eaton.
La Sûreté du Québec a dévoilé, mercredi, l’identité de la victime de l’accident mortel survenu sur la route 108 à Cookshire-Eaton.

L’identité de la victime de Cookshire-Eaton dévoilée

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
La Sûreté du Québec a dévoilé, mercredi, l’identité de la victime de l’accident mortel survenu sur la route 108 à Cookshire-Eaton.

Il s’agit de Claude Dubreuil, 81 ans, de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Une autopsie pourrait être pratiquée pour déterminer s’il n’a pas été victime d’un malaise avant l’embardée mortelle survenue, mardi, vers 13 h 30.

Rappelons que l’octogénaire a perdu la vie après un accident survenu dans une section en ligne droite de la route 108 à Cooskhire-Eaton.

Il circulait seul avant de traverser les voies et terminer sa course dans le fossé en sens inverse.

Un policier spécialisé en enquêtes collisions ont procédé à la reconstitution de l’accident. Une expertise mécanique du véhicule a été demandée par le coroner qui est chargé de l’enquête.

+

Accusée d’une fraude de plus de 54 000 $ envers son ancien employeur

Une femme de Sherbrooke se serait servie de ses fonctions de secrétaire comptable pour payer diverses factures personnelles, dont un voyage à Cuba aux frais de son ancien employeur.

Mélissa Lavigueur est accusée d’avoir fraudé l’entreprise Pro sécur métal de Sherbrooke sur plus d’une année entre le 1er avril 2018 et le 30 juin 2019.

La femme de 43 ans était de retour devant le tribunal, mercredi, à Sherbrooke pour cette affaire de fraude de plus de 54 000 $ envers son ancien employeur.

Son avocat Me Michel Dussault a reporté le dossier d’accusation de fraude de plus de 5000 $ au début du mois de novembre le temps d’analyser la volumineuse preuve déposée dans cette affaire.

Des anomalies dans la comptabilité de l’entreprise auraient été repérées en 2018 par une firme externe.

Un contrôle plus serré des livres comptables a ainsi permis de découvrir le pot aux roses.

Une vérification en mai 2019 concernant un montant de paye versé en trop à la secrétaire comptable qui travaillait au sein de l’entreprise depuis 2016 a confirmé les doutes.

L’enquête du Service de police de Sherbrooke a permis de confirmer que des factures de cartes de crédit, de cellulaire, de câble, d’électricité et même un voyage à Cuba de 1500 $ réalisé en novembre 2018. L’enquête a aussi permis de retrouver des paiements de salaire versés en trop.

La fraude s’élèverait à plus de 54 500 $.

La division des enquêtes du SPS a permis d’étayer la preuve dans cette affaire avant que des accusations soient autorisées.

Mélissa Lavigueur a refusé de rencontrer les enquêteurs du SPS avant que les accusations soient portées dans cette affaire.

Elle sera de retour devant le tribunal le 4 novembre prochain. René-Charles Quirion