Claude Cournoyer

L'ex-VG de Sherbrooke visé par une plainte de harcèlement psychologique

Le vérificateur général par intérim de la Ville de Trois-Rivières, Claude Cournoyer, envisage de poursuivre la Ville de Trois-Rivières après qu'une plainte pour harcèlement psychologique ait été déposée contre lui. M. Cournoyer, qui a été vérificateur général à la Ville de Sherbrooke de 2010 à 2017, estime que le processus de traitement de cette plainte n'a pas été suivi à la lettre selon les politiques en vigueur, lui causant un tort important et lui faisant désormais douter qu'on cherche avant tout à se débarrasser de lui.

La plainte a été logée contre M. Cournoyer par une employée du bureau du vérificateur général qui occupait cette fonction depuis de nombreuses années. L'employée aurait porté plainte contre M. Cournoyer neuf jours ouvrables après son entrée en poste, en novembre dernier.

Or, selon ce que soutient le vérificateur général par intérim, le processus de traitement de la plainte, prévu dans les politiques de ressources humaines de la Ville, n'aurait pas été respecté.

Plutôt que de passer d'abord par un processus de médiation, un mandat aurait tout de suite été donné à une firme externe afin de produire un rapport au sujet de la plainte, rapport qui aurait été déposé il y a maintenant quelques semaines et qui serait «accablant» au sujet de M. Cournoyer. Toutefois, toutes ses demandes pour obtenir copie de ce rapport au service des ressources humaines sont restées lettre morte, affirme-t-il.

De plus, Claude Cournoyer semble avoir été écarté du processus d'embauche en cours pour trouver le prochain vérificateur général. «Il est clair que je dérange», a-t-il commenté lorsque questionné à ce sujet par Le Nouvelliste.

Claude Cournoyer avait été nommé vérificateur général de la Ville de Sherbrooke en juillet 2010 pour un mandat non renouvelable de sept ans.