Les autos enneigées seront sous surveillance sur le réseau routier sherbrookois en janvier, avertit le SPS.

Les policiers auront les «véhicules igloos » à l’oeil

Les policiers de Sherbrooke auront à l’œil les automobilistes présentant des comportements à risque liés à la conduite hivernale tout le mois de janvier.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) effectuera des opérations de répression, avertit Martin Carrier, porte-parole du corps policier.

« Chaque mois, nous avons un objectif et cette fois, c’est la conduite hivernale qui est visée », dit-il.

« Nous allons vérifier les pneus d’hiver qui sont obligatoires depuis le 15 décembre. C’est rare, mais il y en a tout le temps. »

Les patrouilleurs du SPS surveilleront aussi les « véhicules igloos, celles qui ne sont pas déblayées adéquatement. Des fois, on voit que des automobilistes ne font qu’enlever la neige sur leur voiture avec leurs mains et il n’y a que des petits trous dans le pare-brise pour voir. »

On aura aussi à l’œil les conducteurs qui omettent de réduire la vitesse de leur véhicule lorsque les conditions de visibilité sont rendues insuffisantes ou lorsque la chaussée est glissante ou n’est pas entièrement dégagée, ajoute M. Carrier.

Dans ces mêmes situations, les automobilistes qui en suivent un autre sans respecter « une distance prudente et raisonnable en tenant compte de la vitesse, de la densité de la circulation, des conditions atmosphériques et de l’état de la chaussée seront aussi surveillés », mentionne le porte-parole.