Les faits divers en bref

Agression sexuelle et pornographie juvénile pour un Windsorois
Benoit Sansfaçon
Benoit Sansfaçon, un résident de Windsor de 42 ans, a comparu jeudi au palais de justice de Sherbrooke pour faire face à des accusations d'agression sexuelle ainsi que d'avoir distribué et d'avoir accédé à de la pornographie juvénile.
C'est le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec qui a procédé à son arrestation.
Les faits reprochés se sont déroulés entre le 1er juin 2016 et le 22 février 2017, à Windsor : l'homme aurait touché à une partie du corps d'une enfant de moins de 16 ans.
De plus, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2012, il aurait distribué et transmis de la pornographie juvénile.
Puis, du 1er janvier 2012 au 22 février 2017, il aurait accédé à de la pornographie juvénile.
Toute information sur cet homme et ses agissements peut être communiquée à la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264. Marie-Christine Bouchard
La pluie attendue fait craindre les inondations
La Ville de Sherbrooke est sur un pied d'alerte : les températures et les précipitations à venir dans les prochains jours vont favoriser la hausse du niveau de la rivière Saint-François. « Selon les prévisions hydriques, nous pourrions approcher les valeurs du niveau de veille dimanche, sans toutefois devoir procéder à une action subséquente en raison des prévisions météorologiques qui se font plutôt rassurantes par la suite », explique Stéphane Simoneau, coordonnateur des mesures d'urgence à la Ville de Sherbrooke. « L'embâcle de glace qui s'est formé dans le secteur de Lennoxville, en janvier dernier, demeure un élément de risque additionnel pour lequel nous demeurons vigilants et à l'affût de tout développement », ajoute M. Simoneau. Côté météo, il faudra sortir le parapluie ces prochains jours : Environnement Canada prévoit 5 degrés vendredi et 10 à 15 mm de pluie. Samedi, on pourra ajouter le manteau de printemps : il fera 13 degrés et 15 à 20 mm de pluie sont prévus. Dimanche, l'hiver reprendra ses droits avec une température de -1 degré et 1 cm de neige au programme.  Marie-Christine Bouchard
532 $ pour un GEV à Magog
Un Magogois de 18 ans devra travailler plusieurs heures pour payer les frais de son grand excès de vitesse. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les policiers de la Régie de police de Memphrémagog l'ont intercepté sur la rue principale Ouest alors qui circulait à 90 km/h dans une zone de 50 km/h. Le jeune homme a reçu une contravention de 532 $ accompagnée de 6 points d'inaptitude. Son véhicule a été saisi pour une période de sept jours. Le conducteur avait deux passagers dans la vingtaine à son bord au moment de l'infraction. Marie-Christine Bouchard