Les faits divers en bref

Deux incendies suspects sur Thomas-Woodward
Deux incendies suspects se sont déclarés au même endroit à 24 heures d'intervalle dans un bâtiment inoccupé situé sur les terrains de l'école biblique Parole de vie Bethel à Sherbrooke.
En quittant la caserne 4, lundi vers 20 h 20, les pompiers du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) ont aperçu les flammes provenant du bâtiment du chemin Thomas-Woodward à Sherbrooke où les étaient intervenus dans la nuit de dimanche à lundi.
« Nous avons encore une fois de sérieux doutes sur l'origine de cet incendie. À notre arrivée, il y avait embrasement généralisé. C'est un voisin qui a vu les flammes qui a contacté le 9-1-1.
Le bâtiment est une perte totale », explique le chef aux opérations du SPIS, Alexandre Groleau.
Une première enquête avait eu lieu au cours de la journée, lundi, à cet endroit pour expliquer l'incendie de dimanche soir.
« Le feu avait commencé dans une maison mobile qui servait d'entrepôt. Certains indices ont incité les pompiers à nous transférer l'enquête », explique le porte-parole du SPS, Samuel Ducharme.
Le SPS devrait être à nouveau saisi de cette enquête sur les lieux de cet incendie qui a nécessité l'intervention d'une quinzaine de pompiers du SPIS.
Des tags à la Place Paton
Quelques mois après avoir été enlevés, des tags ont été refaits à la Place Paton de Sherbrooke.
Un citoyen qui réside à cet endroit déplore ces gestes de vandalisme sur les murs de l'édifice appartenant à l'Office municipal d'habitation (OMH) de Sherbrooke.
« Beaucoup d'argent avait été investi pour solidifier et nettoyer ces murs patrimoniaux et enlever les graffitis. C'est vraiment déplorable que des gens fassent à nouveau des graffitis à cet endroit », déplore le résidant Robert Veilleux.
Ce dernier mentionne que les gestes répréhensibles ont été faits lors des premiers jours de mars.
« J'ai décidé de publier ces méfaits sur Facebook et les diffuser dans les médias. Les gens doivent dénoncer de tels gestes. Ça ne fait aucun sens », mentionne Robert Veilleux.
Le Service de police de Sherbrooke n'a pas encore reçu de plainte relative à cet épisode de vandalisme.
La directrice générale de l'OMH de Sherbrooke Dominique Raynauld n'avait pas encore été mise au fait de ces gestes de vandalisme.
« Nous allons nettoyer le plus rapidement possible ces graffitis. C'est vraiment malheureux que des gens fassent de tels gestes de vandalisme d'autant plus que nous venions de tout nettoyer », explique Mme Raynauld.
Cette dernière estime qu'il est difficile de contrer de tels gestes de vandalisme.
« Tous les propriétaires d'immeubles sont pris avec ce type de problème. C'est notre service des immeubles qui devra s'occuper d'enlever ces graffitis. Nous avons un budget fixe pour l'entretien, alors il faudra trouver une façon d'équilibrer le budget d'une autre façon », mentionne Mme Raynauld. René-Charles Quirion
157 millions $ pour les routes en 2017-2019
Le ministère des Transports investira 157 millions $ en Estrie pour les infrastructures routières de 2017 à 2019.
À l'échelle provinciale, c'est plus de 4,6 milliards $ qui seront investis dans le réseau routier, afin d'entreprendre, de poursuivre ou d'achever 2062 chantiers routiers, créant ou maintenant plus de 31 000 emplois. Le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Laurent Lessard, a annoncé la programmation routière des deux prochaines années vendredi à Montréal.
Lundi, on ne pouvait dire au MTQ à Sherbrooke quand on dévoilera la programmation des travaux en Estrie. Le printemps dernier, le gouvernement avait annoncé des investissements de l'ordre de 124,5 millions $ pour la période 2016-2018 en Estrie. Claude Plante
Le service d'aqueduc interrompu dans Saint-Élie
Des travaux sur le réseau d'aqueduc forcent une interruption du service dans le secteur Saint-Élie, mardi toute la journée. Le secteur visé touche les résidences situées sur les rues Saint-Michel-Archange, des Vinaigriers, du chemin Laliberté et le développement Bonneville.
Environ 200 résidences seront privées d'eau de 7 h 30 à 16 h, annonce la Ville de Sherbrooke. On recommande aux citoyens touchés de faire une réserve d'eau potable à garder au réfrigérateur ainsi qu'une réserve pour utilisation de la toilette. En cas d'incendie, un camion-citerne du Service de protection contre les incendies sera vite dépêché sur les lieux.
Les citoyens éprouvant des difficultés particulières peuvent joindre le 819 821-5858 et, bien sûr, le 9-1-1 en cas d'urgence. Enfin, les citoyens du secteur ont reçu ou recevront un carton à leur domicile leur faisant part de la situation. Plusieurs d'entre eux seront aussi joints grâce à un système d'appels téléphoniques informatisés. Claude Plante