Les deux évadés de Talbot comparaissent

Steven Lefebvre et Marc Gordyn ont été formellement accusés en lien avec la tentative d’évasion de la fin de semaine à la prison Talbot de Sherbrooke.

Des accusations « d’être sorti par effraction d’une cellule avec l’intention de s’évader » le 14 juillet dernier ont été portées contre les deux individus.

À LIRE AUSSI: Deux individus s’évadent de la prison Talbot

Ils ont comparu, mercredi, devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke.

Pieds et mains liées par des chaînes, Lefebvre, 25 ans, s’est représenté exceptionnellement seul pour sa comparution au tribunal. Son avocat Me Mario Bilodeau fera la comparution, le 19 juillet, au palais de justice de Sherbrooke.

Me Julie Beauchemin assure la défense de Gordyn qui a aussi été accusé formellement.

C’est Me Louis Fouquet qui représente le ministère public dans cette affaire.

Marc Gordyn était incarcéré après avoir passé plus de six mois en cavale lorsqu’il a tenté de s’évader du Centre de détention de Sherbrooke au cours de la fin de semaine.

Ce dernier a été intercepté dans la section sécurisée entre les deux barrières barbelées de la prison pendant que le détenu avec lequel il partageait sa cellule, Steven Lefebvre, réussissait à les traverser.

L’individu de Contrecœur a cependant été rattrapé par les patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke dans le boisé situé près de la piste cyclable derrière la prison.

En janvier 2015, Gordyn avait été condamné à cinq ans et demi de prison. Les policiers avaient saisi 519 plants de cannabis à sa résidence de la route 255 à Bury. Il était incarcéré de façon provisoire dans une affaire où il est accusé d’avoir volontairement intercepté des communications privées, d’avoir installé des micros et divers dispositifs de même que d’introduction par effraction.

Lefebvre avait reconnu en mars dernier son implication dans une poursuite policière entre Magog et Bromont en plaidant coupable à des accusations de conduite dangereuse, de délit de fuite et de fuite des policiers. Il possédait déjà des antécédents judiciaires.