Les prochains jours marquent habituellement le début des 75 jours les plus meurtriers sur nos routes.

Les 75 jours les plus meurtriers

La période festive des prochains jours marque habituellement le début de la «saison sombre» sur les routes de la province. Nous nous apprêtons à vivre les 75 jours les plus meurtriers, avertit le CAA-Québec.

Dans l’espoir que le bilan de 2018 soit moins funeste que celui de l’an dernier, la Fondation CAA-Québec propose de s’attaquer au trio « distractions, vitesse et fatigue au volant », soit trois causes d’accidents qui se démarquent davantage que l’alcool pendant cette période.
Chaque année, une centaine de personnes meurent sur les routes du Québec dans les 75 jours compris entre la Fête nationale du Québec et la fête du Travail.
«On a tendance à penser que c’est l’hiver que le bilan est plus lourd sur nos routes, mais non», analyse Annie Gauthier, porte-parole du CAA.
«L’hiver, les gens sont plus craintifs de l’état de la chaussée. L’été, on a tendance à moins faire attention.»
Non seulement la tendance s’est maintenue en 2017, mais le bilan s’est empiré, constate le CAA en puisant dans les données de la Société de l’assurance automobile du Québec.  L’an dernier,  92 personnes sont mortes lors de 88 collisions, soit 26 pour cent des 359 décès survenus en 2017. Le nombre de collisions mortelles en 2017 a progressé de 4 pour cent par rapport à la moyenne de 85 collisions mortelles des cinq dernières années.
Sans minimiser le rôle de l’alcool dans les accidents, le CAA mentionne que les distractions sont souvent en cause. Lorsqu’on regarde de plus près les causes d’accidents qui surviennent durant cette période, la distraction au volant se démarque clairement.
« Que ce soit le cellulaire, l’ordinateur de bord, la nourriture ou même un passager, peu importe. La distraction ne fait pas de distinction et le risque d’accident est bien réel », rappelle Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec.
« Oui, l’alcool demeure problématique, mais d’un autre côté, il faut bien le reconnaître, les jeunes sont les champions du «conducteur désigné». Ce qu’on constate, toutefois, c’est que la vitesse et la fatigue se démarquent dans les causes d’accidents chez les jeunes pendant l’été, alors c’est là-dessus qu’on devrait insister », rappelle M. Harrison.

La Sûreté du Québec annonce que ses policiers intensifieront leurs opérations sur le réseau routier jusqu’au 2 juillet.

Jusqu’au 2 juillet
L’intervention du CAA survient alors que la Sûreté du Québec annonce que ses policiers intensifieront leurs opérations sur le réseau routier jusqu’au 2 juillet.
À l’approche des festivités des fêtes nationales du Québec et du Canada, respectivement le 24 juin et 1er juillet, les policiers cibleront particulièrement la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue, ou la combinaison des deux.
La vitesse, le port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone cellulaire au volant feront également partie des infractions ciblées par les policiers. Rappelons que celles-ci constituent les quatre principales causes de collisions mortelles au Québec.
Également, pour leur propre sécurité, les motocyclistes devront faire preuve de prudence, notamment en anticipant le risque, en adoptant un comportement prévisible sur la route ainsi qu’en respectant les limites de vitesse prescrites et leurs propres limites. Pour un partage de la route en toute sécurité, les automobilistes devront être vigilants, considérer la présence des motocyclistes et leur porter une plus grande attention.