Le père Desgrandchamps subira son procès en avril

Le procès du père Jacques Desgrandchamps, accusé d’attentat à la pudeur et de grossière indécence envers un mineur, se tiendra les 6 et 7 avril prochain au palais de justice de Sherbrooke.

Âgé de 87 ans, le père Desgrandchamps a enseigné au Collège Notre-Dame-des-Servites, à Ayer’s Cliff, durant les années 1970. Ce serait à cette époque, plus précisément durant l’année scolaire 1976-1977, qu’il aurait commis les gestes qui lui sont reprochés.

Le tribunal a été informé que l’accusé éprouve des problèmes de santé. Cependant, il a fait l’objet d’une évaluation en psychiatrie et a été jugé apte à comparaître. Le sera-t-il encore en avril? Difficile de le prévoir à ce stade-ci.

« Mon client se déplace en marchette. Je n’ai aucune idée comment il pourra faire pour assister à son procès. Il faudra des gens pour s’occuper de lui », avait déjà indiqué au tribunal l’avocat du père Desgrandchamps, Gérard Larocque, plus tôt cette année.

La victime alléguée dans ce dossier a étudié au Collège Servite, une école secondaire qui a récemment été rebaptisée Collège Massawippi. Il s’agit d’un homme dans la cinquantaine.

Rappelons que le cabinet d’avocats Kugler Kandestin a déposé une demande de recours collectif de plus de 15 millions $ qui vise le Collège Servite ainsi que la congrégation des Servites de Marie. La firme montréalaise soutient que de nombreuses agressions sexuelles ont eu lieu à l’intérieur des murs de cette école entre 1960 et 2000.