Janick Brault-Fortier et son avocat Me Jean-Guillaume Blanchette

Le nouveau procès de Janick Brault-Fortier s’ouvre à Sherbrooke

Le nouveau procès devant jury de Janick Brault-Fortier s’est ouvert, lundi, au palais de justice de Sherbrooke.

Janick Brault-Fortier est accusé de conduite dangereuse d’un véhicule causant des lésions le 14 décembre 2011 à Racine.

Avant que le juge Gaétan Dumas de la Cour supérieure entame ses directives préliminaires au jury constitué de sept hommes et cinq femmes, l’homme de 32 ans a plaidé non coupable à l’accusation portée contre lui.

« Votre travail consiste à répondre à une question soit la conduite que monsieur Brault-Fortier a eue de son véhicule à moteur le 14 décembre 2011. Vous devrez décider si la conduite était dangereuse pour le public. Ensuite, est-ce que cette conduite était à ce point déraisonnable pour constituer un écart marqué par rapport à la personne raisonnable », a expliqué le procureur aux poursuites criminelles Me Claude Robitaille dans son exposé d’ouverture.

La défense a admis les lésions corporelles de la victime ainsi que le fait que Janick Brault-Fortier conduisait le véhicule impliqué dans la collision.

La Cour d’appel avait ordonné la tenue d’un nouveau procès dans cette affaire.

« Vous ne devez examiner que la preuve présentée dans la salle d’audience », a prévenu le juge Dumas dans ses directives au jury.

« Ce qui a été dit à l’extérieur de la salle d’audience ne fait pas partie de la preuve (...) Ne spéculez pas sur ce qui a pu survenir pendant ou après l’ancien procès. Ne spéculez pas sur ce qui a pu se passer. Vous ne devez faire aucune recherche à propos du présent dossier », a prévenu le juge Dumas.

La collision entre le véhicule de l’accusé et celui de la victime est survenue sur la route 222 entre Racine et Saint-Denis-de-Brompton près des sentiers de l’Estrie du lac Larouche.

Janick Brault-Fortier tentait le dépassement d’un véhicule lourd sur la gauche lorsqu’il a causé la collision frontale avec Heather Stalker qui arrivait en sens inverse.

« Les témoins vont vous donner une image de ce qui s’est passé », a expliqué Me Robitaille.

Le juge Dumas a précisé que le procès sera relativement court, soit moins de deux semaines.

Des policiers dont l’enquêteur et la policière qui a procédé à la reconstitution de l’accident devraient être appelés à la barre.

Des témoins civils, dont la victime Heather Stalker, doivent aussi témoigner lors du procès. La poursuite a annoncé 12 témoins.

Le procès se déroulera dans la salle d’audience fraîchement rénovée du palais de justice de Sherbrooke.

Le procureur aux poursuites criminelles Me Claude Robitaille poursuivra la présentation de la preuve, mardi.

C’est Me Jean-Guillaume Blanchette qui assure la défense de Janick Brault-Fortier.

Le jury a été constitué à partir de 149 personnes sur les 275 individus convoqués par les greffes du palais de justice de Sherbrooke.