Stéphane Maheu est recherché par les policiers dans le cadre du projet Objection.

Le Hells Angels Stéphane Maheu recherché

Un membre en règle du chapitre South des Hells Angels, Stéphane Maheu, de Roxton Pond, est recherché en marge de la frappe policière réalisée dans le cadre du projet Objection. Une série d’arrestations en lien avec des réseaux de distribution de stupéfiants qui seraient contrôlés par le groupe de motards a été réalisée, mardi.

Plus d’une soixantaine d’individus ont été arrêtés dans une vingtaine de municipalités du Québec et du Nouveau-Brunswick par les policiers de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) et les Escouades régionales mixtes (ERM). Certaines personnes sont toujours recherchées, dont Stéphane Maheu. L’enquête policière tend à démontrer qu’il contrôlait le trafic de stupéfiants dans les secteurs de Granby et Cowansville. 

Lire aussi: Frappe policière contre les Hells: 63 arrestations

L’individu de 47 ans est soupçonné de complot et de trafic de cocaïne, de résine de cannabis et de méthamphétamine, d’infraction au profit d’une organisation criminelle et d’avoir chargé une personne de commettre une infraction au profit d’une organisation criminelle. 

Sa résidence de Roxton Pond avait été perquisitionnée en mars dernier dans le cadre d’une des opérations policières orchestrées par l’ENRCO et les ERM. 

Stéphane Maheu, qui a d’abord été membre des Evil Ones de Granby, le défunt club-école des Hells Angels, aurait contribué à la création d’une section des Hells Angels parrainée par les motards du Québec à Cabarete en République dominicaine, selon un article diffusé dans La Presse+. 

Selon les policiers, rien ne permet de croire qu’il pourrait se trouver là. « On n’a pas d’information qui nous le place là-bas, indique le capitaine Guy Lapointe, porte-parole de l’ENRCO. On n’a pas d’information spécifique quant à l’endroit où il pourrait se trouver présentement. » 

Un présumé bras droit dans le contrôle de la vente de stupéfiants pour les secteurs de Granby et Cowansville, Dominic Pagé, est également recherché par les policiers. L’individu âgé de 41 ans, de Saint-Mathieu-de-Beloeil, est soupçonné d’infraction au profit d’une organisation criminelle, de complot et de trafic de cocaïne et de trafic de méthamphétamine. 

Parmi la soixantaine d’arrestations, on retrouve également deux individus de Roxton Falls. Denis Desputeaux, 23 ans, et Kenny Maheu, 27 ans, étaient également visés par cette opération. Ils sont soupçonnés de complot de trafic de cocaïne et de trafic de cocaïne. Kenny Maheu est aussi soupçonné de trafic de méthamphétamine. 

Toute la pyramide

L’enquête policière a permis d’établir que les chapitres des Hells Angels de Trois-Rivières, South et Montréal se partageaient des territoires qui couvrent les régions de l’Outaouais et du Saguenay, en passant par Lanaudière. Daniel Giroux, Michel Langlois et Louis Matte, ainsi qu’un maillon important du réseau, Carmelo Sacco, sont également visés par des mandats d’arrêt, peut-on lire sur le site de la Sûreté du Québec.

« On a attaqué non seulement les têtes dirigeantes qui approvisionnent en stupéfiants les réseaux de distribution, mais il y a quatre projets d’enquête parallèles qui eux visaient quatre réseaux de distribution différents. On s’est attaqué à la pyramide du haut jusqu’en bas », explique le capitaine Lapointe.

Au final, 121 perquisitions ont été réalisées au cours des derniers mois. Vingt-et-un kilos de cocaïne, 200 000 comprimés, 34 armes à feu et plus de deux millions de dollars ont été saisis. Les policiers ont également mis la main sur des vestes aux couleurs des Hells Angels, des vestes pare-balles et cinq presses hydrauliques « à kilo de cocaïne ». 

Sa résidence de Roxton Pond avait été perquisitionnée en mars dans le cadre d’une des opérations policières orchestrées par l’Escouade nationale de répression du crime organisé et les Escouades régionales mixtes.