Un violent incendie a ravagé une résidence familiale du 10e rang Est à Wickham samedi soir.

Le feu jette une famille à la rue à deux semaines de Noël

À deux semaines de Noël, une famille de la petite municipalité de Wickham, près de Drummondville, se retrouve sans logis. Un violent incendie a ravagé leur résidence du 10e rang Est au cours de la soirée de samedi.
Les pompiers du Service de sécurité incendie de Wickham ont été alerté peu avant 21 h de la présence de flammes visibles s'échappant du bâtiment. Malgré une intervention bien orchestrée et l'aide de collègues de Durham-Sud et de Drummondville les sapeurs n'ont rien pu faire pour sauver la maison, qui constitue une perte totale.
L'incendie, visible à des kilomètres à la ronde, a laissé craindre le pire aux voisins. Les pompiers ont adopté une stratégie défensive afin de protéger les autres résidences du secteur. Au cours de l'effort d'extinction, on a pu entendre plusieurs déflagrations qui pourraient être attribuables à l'explosion de bouteilles de gaz.
Constatant le danger, le directeur du service incendie, Richard Hébert, a demandé à ses protégés de retraiter de façon préventive, le temps que la situation de résorbe.
Heureusement, les cinq occupants de l'édifice, un couple et trois adolescents, ont été en mesure d'évacuer les lieux en toute sécurité. L'origine du brasier semble de nature accidentelle, selon les premières constatations. Les enquêteurs du Service de sécurité incendie étaient à pied d'oeuvre, dimanche, afin de trouver la cause.
En réaction au triste sort réservé à la famille, qui a tout perdu au cours de l'incendie, des gens de la région de Drummondville ont organisé une collecte d'articles essentiels, tels des vêtements et des chaussures.