Des malfaiteurs auraient mis le feu au Croque-livres du parc Olivier-Chauveau à Sherbrooke, samedi soir.

Le Croque-livres du parc Chauveau incendié

Le Croque-livres du parc Olivier-Chauveau à Sherbrooke a été vandalisé, samedi soir. Quelqu’un ou un groupe de personnes y a mis feu vers 20 h 30, brûlant tout son contenu. Ce Croque-livres, une boîte de livres à donner et à partager pour les enfants, était installé seulement depuis la fin de l’été, c’était l’initiative d’une jeune fille de 13 ans.

« Beaucoup de travail avait été mis dans ce projet-là, je suis vraiment déçue pour les enfants. Ce n’est pas rare que je voie des enfants partir avec des livres, le sourire aux lèvres. On ne va pas se laisser avoir », commente Sylvie Cayouette, la présidente du Comité de citoyens du parc Chauveau, à l’origine du projet du Croque-livres.

La boîte contenait plusieurs livres donnés par des parents du quartier, le concept du Croque-livres étant un libre accès à la lecture jeunesse pour les familles.

« Avec ma fille, on l’avait peinturé. C’était une belle idée qu’elle avait eue, qu’on avait concrétisée avec le comité. C’était un beau travail d’équipe, une belle mobilisation. C’était surtout quelque chose bien apprécié et très utilisé par les enfants dans le quartier. L’objectif était de rendre la lecture accessible et d’attirer les gens dans le parc. C’est très désolant. Il n’y a pas de gain à avoir de brûler ça », se désole Jean-François Morin, le père de la jeune fille responsable de l’installation du Croque-livres dans le quartier et membre du comité.

Le comité se rencontrera prochainement afin de parler d’une éventuelle reconstruction du Croque-livres, tout coup de main sera d’ailleurs apprécié.

Les policiers du Service de police de Sherbrooke (SPS) se sont présentés sur les lieux après l’intervention des pompiers. Ils ont cherché les coupables dans les environs au début de la nuit, en suivant entre autres les pas dans la neige, mais personne n’a été arrêté pour le moment. 

Une plainte a été déposée au SPS.

Ce n’est pas la première fois qu’un Croque-livres est vandalisé. Le projet est répandu dans tout le Québec, avec plus de 1000 boîtes de livres éparpillées dans plusieurs villes. C’est le cinquième rapport de dommages enregistré par la direction de l’initiative lancée par la Fondation Lucie et André Chagnon.

Un événement qui fait réagir

Bénévole au comité du parc Chauveau, Jean Beaudin habite dans le quartier et a l’habitude d’amener sa petite-fille jouer au parc. « Elle amène sa grand-mère au Croque-livres et elle s’assoit sur le trottoir pour lire un livre. Elle n’a même pas un an et demi! Et elle n’est pas la seule. C’est du vandalisme honteux. Je surveille souvent, mais je n’habite pas au parc. S’ils avaient essayé de faire ça sous mon nez, ils n’auraient pas réussi », déplore-t-il.

M. Beaudin a partagé une photo du Croque-livres incendié sur Facebook, ce qui a évidemment beaucoup voyagé sur les réseaux sociaux dimanche. Certains internautes ont manifesté leur frustration et leur déception dans plusieurs statuts.

« Voyez ce que fait faire l’ennui... peut-être l’arrondissement [Rock Forest] n’offre pas assez d’activités stimulantes pour les futurs vandales, ils doivent donc être créatifs et se trouver des activités excitantes », a commenté avec plein d’ironie Laurence-Olivier Néron.

« J’essaie plus de comprendre pourquoi cette personne en est rendue à s’attaquer à des initiatives citoyennes », a-t-il ajouté.

« Complètement inacceptable », a pour sa part partagé Raphaël Bédard-Chartrand.

Les gens se demandent surtout à quoi peuvent penser les coupables, et se désolent que ce geste atteigne surtout de jeunes enfants.