Résidante de la rue Jolliet, Cécile Mercier aura beaucoup de travail à faire pour remettre son chez-soi en bon état.
Résidante de la rue Jolliet, Cécile Mercier aura beaucoup de travail à faire pour remettre son chez-soi en bon état.

Le bris d'aqueduc cause près de 100 000 $ de dommages à sa maison

Tommy Brochu
Tommy Brochu
La Tribune
Les premiers jours de 2018 ont été un véritable cauchemar pour des résidants de la rue Jolliet. Chez Cécile Mercier, l'eau aura coulé durant près de cinq heures par la fenêtre du sous-sol et par les portes-fenêtres du rez-de-chaussée mardi, faisant entre 80 000 et 100 000 $ de dommages.