L'augmentation de l’amende pour cellulaire au volant : diminution importante des constats

SHERBROOKE — La hausse substantielle du montant de l’amende pour l’utilisation d’un cellulaire au volant semble avoir l’effet escompté à Sherbrooke, avec une diminution importante de conducteurs délinquants interceptés.

Six mois après l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions au Code de la sécurité routière, où l’amende est passée de 127 $ à 484 $, le nombre de constats d’infraction a diminué plus de la moitié.

Entre le 1er juillet et le 30 décembre 2018, le Service de police de Sherbrooke a émis 245 billets d’infraction pour l’utilisation du cellulaire au volant, comparativement à 517 pour la même période en 2017.

« Nous avons constaté une diminution importante depuis l’augmentation du montant de l’amende avec la nouvelle législation. Les nouvelles dispositions sont effectivement dissuasives », explique la porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

Malgré l’amende salée pour l’utilisation du cellulaire au volant qui prévoit aussi l’ajout de cinq points d’inaptitude au dossier de conduite, c’est tout de même plus d’un automobiliste par jour qui se fait intercepter par les policiers à Sherbrooke.

« Nos policiers constatent que les gens se cachent plus. Les irréductibles continuent de tenter de dissimuler leur appareil. Cependant, lors d’opérations à pied aux intersections, les policiers prennent sur le fait des automobilistes avec leur appareil en main ou à l’oreille » signale le porte-parole du SPS.

Le SPS poursuivra ce type d’opération de répression aux intersections pour contrer l’utilisation du cellulaire au volant.

Avec cette nouvelle disposition du Code de la sécurité routière, le nombre de constats d’infraction émis pour l’utilisation du cellulaire au volant est le plus bas depuis 2016.

Pour toute l’année 2016, le SPS avait remis 1010 contraventions, alors qu’un total de 1151 avait été distribué en 2017.

Selon le site de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), il est strictement interdit d’utiliser un appareil électronique portatif en conduisant. Le simple fait de le tenir en main ou de toute autre façon quand on conduit est interdit.

« Dès que vous êtes au volant d’un véhicule routier et que vous êtes sur une voie de circulation, vous conduisez. Même si vous êtes arrêté à un feu rouge ou dans un bouchon de circulation, vous conduisez. Ne pas respecter cette règle, c’est mettre sa vie et celle des autres en danger. C’est aussi risquer de recevoir une amende et des points d’inaptitude et, en cas de récidive, de voir son permis de conduire suspendu sur le champ », signale le site web de la SAAQ.

Les appareils visés sont les téléphones cellulaires classiques, les téléphones intelligents, tout appareil qui affiche les courriels et permet de naviguer sur Internet, par exemple, les tablettes ou les montres intelligentes, les appareils de type iPod et les écrans, sauf ceux autorisés.